Tu me tournes le dos
Bonjour Invité

Tu me tournes le dos

  • 4 Réponses
  • 1022 Vues
*

Hors ligne Mayavril

  • 615
  • Bonheur d'écrire et de partager !
Tu me tournes le dos
« le: 15 avril 2016, 00h41 »
Tu me tournes le dos
Je tremble
Je te dessine au fusain
En souvenir sombre
Inscrit sur une toile d'araignée
Lumineuse.

Géant de la vie
Tu circules dans le vide humain
Sans effort !
Tu te confonds avec l'immobile
Victoire de Samothrace !
Ton regard est absent.

Je me protège
De mes élans vers toi !
Je les bloque
Dans mon cœur
En grappe de raisin abondants
Sur la marée du devenir
D'orphelinat en orphelinat.

Ma marraine le peuplier
S'enfuit sur les rivages du fleuve fondant

D'un pas immobile
Je t''enjambe aujourd’hui sous lune verte.

Tu grelottes dans ton mystère
Un œil dans la poche de ton jogging d'étudiant.

A chacune de tes passions
S'efface ma présence.

Reliés par une entente muette
Nous allons ensemble au plus
Impératif
S'aimer sans manière !

*

Hors ligne pierre de silence

  • 904
  • Auteur
Re : Tu me tournes le dos
« Réponse #1 le: 15 avril 2016, 10h02 »
Touché. Beaucoup, beaucoup aimé ce poème. Le dernier vers, à mon gout, est peut-être de trop.
Merci pour cette fulgurance.

*

Hors ligne Mayavril

  • 615
  • Bonheur d'écrire et de partager !
Re : Tu me tournes le dos
« Réponse #2 le: 15 avril 2016, 12h17 »
Plaisir.

*

Hors ligne bleuterre

  • 458
  • Auteur
Re : Tu me tournes le dos
« Réponse #3 le: 18 avril 2016, 18h17 »
L'amour Agapé, sans rien attendre en retour... dissocié d’Éros qui vient en contrepoint dans le vers final. Je trouve dans ton texte une belle unité de ton et d'images parsemées avec équilibre.
Bravo pour la première strophe qui pour moi est très parlante : l'image sombre au fusain dans la toile d'araignée lumineuse ne peut pas s'oublier, comme une photo argentique inscrite sur la pellicule des souvenirs.
J'aime beaucoup aussi "ma marraine le peuplier s'enfuit sur les rivages fondants" où la stabilité de l'arbre s'oppose au mouvement, et à la mouvance du fleuve...
Enfin, l’œil dans la poche du jogging d'étudiant m'évoque beaucoup de choses. La préoccupation pour les études, la précarité, la jeunesse...
Pour moi, au final, le dernier vers a toute sa place ! Comme un pied de nez à toute cette complexité relationnelle : s'aimer sans manière, à l'état brut. Éros a le dernier mot.

*

Hors ligne Mayavril

  • 615
  • Bonheur d'écrire et de partager !
Re : Tu me tournes le dos
« Réponse #4 le: 18 avril 2016, 18h57 »
Superbe ton ressenti ! 
Quelle puissance de captation !
Chapeau melon !
Fredonnons
Une chanson joyeuse
A tout alentour
Alouette dans la voûte
Silhouette musicale
Aux résonances nuageuses
Gris-blanc épouse
 D ici bas
Dialogue anticipé
Au lieu dit de la place
De la République
 Tolérance haineuse
C'est bon pour le moral !