Le Forgemots

Textes => Poésies => Discussion démarrée par: pierre de silence le 12 oct. 2015, 08h11

Titre: Tu as franchi
Posté par: pierre de silence le 12 oct. 2015, 08h11



 Tu as franchi la route
 rejoins la montée de pierre et de feu
 
 
 l'impatience des broussailles
 délave les cordes noires
 roulées/nouées dans tes entrailles
 
 
 la braise délie ton regard tendu vers la plage
 tes mains agrippent le ciel
 surplombant la falaise
 
 
 tu griffes la caverne des nuages
 refuge de tes espoirs
 enfermés sur le cahier de nuit
 parmi l'ombre des soleils
 les larmes grises
 les rires blessés
 
 
 
 
 une sève lumineuse
 se pose sur tes doigts
 délivrant les arabesques de leurs courbes
Titre: Re : Tu as franchi
Posté par: bleuterre le 12 oct. 2015, 18h09
Un beau texte qui me fait franchir les lignes imagées de ton écriture...
Titre: Re : Tu as franchi
Posté par: zebulong le 12 oct. 2015, 21h25
Il doit s'agir d'un incendie dans la garrigue, plein de légeretés
Titre: Re : Tu as franchi
Posté par: Hermanoïde le 28 oct. 2015, 17h37
Quant à moi, je le reçois comme un parcours du combattant : la montée, les broussailles, les cordes, la plage, la falaise, la caverne.
Ou alors, peut-être, un succédané de Koh Lanta, ou encore un nouveau jeu vidéo !

En vrai, j'ai l'impression d'avoir déjà vécu cela dans l'oppression de mes cauchemars lorsqu'enfin, comme dans ce poème, tout ce monde hostile et compliqué se délie avec le petit jour, quand j'ouvre les yeux. Merci.
Titre: Re : Tu as franchi
Posté par: pierre de silence le 29 oct. 2015, 08h03
Je ne me connaissais pas l'âme guerrière ... quoique  :)