Auteur Sujet: Corps de parents d'ailleurs  (Lu 1686 fois)

Hors ligne Mayavril

  • Auteur(e)
  • Messages: 585
  • Bonheur d'écrire et de partager !
Corps de parents d'ailleurs
« le: 07 oct. 2017, 07h15 »
Prenez la clé de huit
Déboulonnez le doute
Enfoncez la confiance en soi
Bouchon de Champagne

Reprenez le point mousse du désir de vivre
Dans votre corps bluffant offert par des parents d'ailleurs

Entre deux fleuves
Force de vos origines
De votre puissance diesel
Quelques unes
Des petites Macron qui s'ignorent

Urgence
 Femmes en apnée
Apporter la combinaison de survie
 Prenez
Tout est à vous

Hors ligne Purana

  • Auteur(e)
  • Messages: 775
Re : Tout est à vous enfants de la patrie
« Réponse #1 le: 10 oct. 2017, 22h27 »

Étant très sensible à l'aspect visuel des textes, j'ai souvent remarqué que pour moi, la meilleure façon de comprendre et d'absorber tes écrits, était d'enlever la mise-en-page centrée et d'introduire un ou plusieurs espaces dans le texte.


Ainsi, en ajoutant quelques espaces et en supprimant le "des" dans "Des femmes en apnées", j'ai trouvé la deuxième partie de ton poème d'une beauté particulière !
Je n'étais plus énervée par le changement brusque aux infinitifs et j'ai aimé cette instruction manuelle finement écrite.

Par contre, je trouve la première partie en désaccord avec le reste. Le "Macron" (N.B. au singulier avec l'adjectif au pluriel), le participe passé "doutant" ainsi que les mots "sensation" et "leur" donnent à cette strophe un aspect qui n'est pas vraiment poétique.

Je comprends très bien que tu ressentes le besoin d'une introduction avant ton plaidoyer. Savais-tu qu'un bon titre pourrait faire le travail de manière plus efficace ?

Trouver un titre puissant n'est pas facile et parfois il faut avoir de la patience afin de recevoir du ciel le titre pertinent.  
Pour des exemples de titres parfaits, regarde les textes de notre Hermanoïde.
Regarde aussi comment les titres de ces deux haïkus préparent le lecteur à ce qui va suivre

https://www.leforgemots.org/poemes-courts-haikus/vient-l'automne/

https://www.leforgemots.org/poemes-courts-haikus/revolution-d'octobre/

Avec un titre approprié, tu pourrais supprimer la première partie sans que rien ne te manque. Par exemple, tu pourrais essayer d'inventer une version sophistiquée de "Allo ... allo ... Navire en détresse !". :)
Tu pourrais également envisager de supprimer "Et seulement en soi".

Ma chère, j'espère que je ne t'ai pas dérangée.
Je me rends compte que je ne suis qu'une élève parmi les autres.

Bien à toi,
Purana

Quelques uns
Des petits Macron qui s'ignorent
Entre deux fleuves
Doutant de leurs sensations
De leur puissance diesel

Prendre la clé de huit
Déboulonner le doute
Enfoncer la confiance en soi
Et seulement en soi
Reprendre le point mousse du désir de vivre
Dans le corps bluffant offert 
Par les parents d'ailleurs

Urgence !
Des Femmes en apnées !
Apporter la combinaison de survie !

Tout se prend
Tout est à vous

Hors ligne Mayavril

  • Auteur(e)
  • Messages: 585
  • Bonheur d'écrire et de partager !
Re : Corps de parents d'ailleurs
« Réponse #2 le: 25 oct. 2017, 18h50 »
Vraiment tu me gâtes Purana. Peux tu relire tous des enfants de la patrie en corps de parents venus d'ailleurs

Hors ligne Purana

  • Auteur(e)
  • Messages: 775
Re : Corps de parents d'ailleurs
« Réponse #3 le: 02 nov. 2017, 22h26 »

Je crois que c'est beaucoup mieux maintenant.

Tu pourrais envisager d'utiliser les verbes soit à l'impératif, soit à l'infinitif tout le long du poème, ce qui n'est pas le cas dans la dernière strophe.

Je dois avouer que je ne comprends toujours pas ce vers avec "Macron" au singulier et l'adjectif au féminin pluriel. Peut-être que quelque chose m'échappe ?
Et puis, quelques unes = quelques-unes ?

Hors ligne Mayavril

  • Auteur(e)
  • Messages: 585
  • Bonheur d'écrire et de partager !
Re : Corps de parents d'ailleurs
« Réponse #4 le: 04 nov. 2017, 23h18 »
Petites femmes de l'immigration peuvent devenir des fortes femmes si elles se donnaient les même droit que certains de nos dirigeants ! D’où le féminin pour le symbole Macroniste. Des Macronistes en puissance c'est une métaphore pour booster leur énergie vers leur réalisation

Hors ligne Purana

  • Auteur(e)
  • Messages: 775
Re : Corps de parents d'ailleurs
« Réponse #5 le: 05 nov. 2017, 19h55 »

Merci pour tes explications, Mayavril !

Hors ligne pierre de silence

  • Auteur(e)
  • Messages: 845
  • Auteur
Re : Corps de parents d'ailleurs
« Réponse #6 le: 08 nov. 2017, 17h33 »
J'aime, sans commentaires. Purana les fait si bien :)

 

fitness-mean