Le Forgemots

collapse

Auteur Sujet: Topologie sentimentale  (Lu 605 fois)

Hors ligne bleuterre

  • Auteur(e)
  • Messages: 429
  • Auteur
Topologie sentimentale
« le: 05 févr. 2018, 20h07 »
Pourfendre
 L'espace entre deux nombres pour que le vent ne soit plus vent que la douleur ne soit plus douleur que le sable ne soit plus sable.
 Que
 toi
 reste encore
 toi
 malgré la dilution des affects au laminoir béant.
 Quel est l'espace entre deux nombres ?
 Sauras-tu le saisir avec tes bras de chair, comme mon sein dans ta paume ?
 Même les vieux microsillons et leur voix de merle chagrinant la nuit n'ont pas gravé ma réponse. Celle de l'instant de grâce derrière le voile.
Seul le poème se permet l'indiscrétion.

Hors ligne Mayavril

  • Auteur(e)
  • Messages: 581
  • Bonheur d'écrire et de partager !
Re : Topologie sentimentale
« Réponse #1 le: 06 févr. 2018, 00h15 »
Tchador sur le sens du texte...

Hors ligne Hermanoïde

  • Auteur(e)
  • Messages: 847
  • Auteur
Re : Topologie sentimentale
« Réponse #2 le: 06 févr. 2018, 10h16 »
J'ai d'abord lu : Tripologie sentimentale, va savoir pourquoi !?

Puis j'ai pensé que sur les friches industrielles peuplées de laminoirs inertes et béants, finissaient souvent par pousser de belles fleurs sauvages, comme un baume au coeur.

Puis, j'ai décerné une mention à "chagrinant la nuit".

Puis j'ai essayé de me raconter l'histoire derrière le tchador.
Alors, c'est l'histoire d'une femme et d'un homme qui résident au même étage (le troisième) du même hôtel, l'un dans la chambre 304 et l'autre dans la chambre 307.
Pendant plusieurs jours, il se croisent sans presque se voir, dans les couloirs ou au petit-déjeuner.

Ils finissent par se renconter je ne sais plus comment, par s'apprécier et par s'aimer furieusement, d'où la volonté de pourfendre l'espace entre la 304 et la 307 (encore des Peugeot !) et d'ainsi se retrouver au creux d'un même lit. Avec cette réduction, brutale, de l'espace elle appelle aussi une paume sur son sein.

Malgré cet avènement, l'auteure songe encore à la fragilité de cette liaison et met en balance la dilution des affects qu'elle connaît si bien et qu'elle craint avec cette bouillante fusion du laminoir qu'elle ose s'offrir. Ici, le terme "laminoir" n'est pas innocent : c'est à la fois la puissance et le feu, mais aussi une épreuve dont on ressort "laminé", épuisé physiquement autant que mentalement.

Et puis j'imagine que dans ce vieil hôtel, car oui, c'est un très vieil hôtel chargé d'histoires, se trouve un vieux tourne-disque avec quelques vieux microsillons à écouter au sein de la nuit, de vieux disques de blues "chagrinant la nuit", une nuit de doutes puisqu'ils n'arrivent pas à "graver la réponse", à dire si cet instant de grâce saura se perpétuer, ou même si'l est vain de l'espérer.

En bref, comme je n'ai pas compris grand-chose, je suis bien obligé de m'inventer une histoire.
Alors, comme dirait Trierweiler : "Merci pour ce moment" d'évasion !  :)
P.S. et tu me diras si je me trompe ?

Hors ligne bleuterre

  • Auteur(e)
  • Messages: 429
  • Auteur
Re : Topologie sentimentale
« Réponse #3 le: 11 févr. 2018, 05h25 »
J'aime l'histoire que tu as inventée en écho à ce texte.  Même si t'as pas juste sur tous les points ça me plaît comme univers. 
C'est très cinématographique . 
Il y a si peu d'histoire en définitive dans mon poème, ou alors trop banale pour être en prose que je te remercie de lui en prêter une.

 

34 Invités, 0 Membres

Au coin du feu

Au fil des textes

Re : En Hommage aux 100 ans de Mon Grand-Père ce jour. par Loki
[Aujourd'hui à 07:59]


Re : En Hommage aux 100 ans de Mon Grand-Père ce jour. par Loki
[Aujourd'hui à 07:43]


Re : En Hommage aux 100 ans de Mon Grand-Père ce jour. par Loki
[Aujourd'hui à 07:39]


Prédateurs par Mayavril
[Aujourd'hui à 00:03]


Re : LUCIE par seegar
[Hier à 22:10]


LUCIE ou.. le cri du kiwi. par seegar
[Hier à 20:40]


Re : En Hommage aux 100 ans de Mon Grand-Père ce jour. par Itteranum
[Hier à 12:38]


Re : Alphabet de moments parfaits par Hermanoïde
[19 févr. 2018, 18h34]


Re : Alphabet de moments parfaits par pierre de silence
[19 févr. 2018, 17h00]


Re : Alphabet de moments parfaits par Hermanoïde
[19 févr. 2018, 08h38]


Re : En Hommage aux 100 ans de Mon Grand-Père ce jour. par Loki
[19 févr. 2018, 07h25]


Re : En Hommage aux 100 ans de Mon Grand-Père ce jour. par Itteranum
[19 févr. 2018, 01h05]


Re : Alphabet de moments parfaits par Itteranum
[18 févr. 2018, 23h43]


Re : En Hommage aux 100 ans de Mon Grand-Père ce jour. par Itteranum
[18 févr. 2018, 23h31]


Alphabet de moments parfaits par Hermanoïde
[18 févr. 2018, 09h52]


Re : A l'arrêt du présent par Hermanoïde
[18 févr. 2018, 09h01]


Re : En Hommage aux 100 ans de Mon Grand-Père ce jour. par Loki
[18 févr. 2018, 07h36]


Re : En Hommage aux 100 ans de Mon Grand-Père ce jour. par Itteranum
[17 févr. 2018, 21h22]


Re : En Hommage aux 100 ans de Mon Grand-Père ce jour. par Loki
[17 févr. 2018, 21h05]


Re : En Hommage aux 100 ans de Mon Grand-Père ce jour. par Itteranum
[17 févr. 2018, 20h30]


Re : A tout jamais. par seegar
[17 févr. 2018, 15h49]


Re : En Hommage aux 100 ans de Mon Grand-Père ce jour. par Loki
[17 févr. 2018, 14h57]


En Hommage aux 100 ans de Mon Grand-Père ce jour. par Itteranum
[15 févr. 2018, 21h19]


Re : Du Corbeau, des Corbeaux donc ... par Itteranum
[15 févr. 2018, 04h03]


Re : Du Corbeau, des Corbeaux donc ... par Itteranum
[15 févr. 2018, 03h54]


Re : Mon corbeau par Mayavril
[15 févr. 2018, 00h51]


Re : A l'arrêt du présent par Mayavril
[15 févr. 2018, 00h48]


Re : Du Corbeau, des Corbeaux donc ... par Mayavril
[15 févr. 2018, 00h40]


Re : A l'arrêt du présent par pierre de silence
[15 févr. 2018, 00h33]


Re : A l'arrêt du présent par Mayavril
[15 févr. 2018, 00h30]