Rien
Bonjour Invité

Rien

  • 13 Réponses
  • 3208 Vues
*

Hors ligne Hermanoïde

  • 895
  • Auteur
Rien
« le: 13 déc. 2017, 23h46 »
.
Quand la mort te prend
Comme ça
Quand elle t'accroche avec des mots d'amour
À un croc de boucher
Quand tu ne tapes plus sur les bonnes touches
Et que la mélodie s'enraye dans ta gorge
À te rendre muet
Quand tu reviens encore plus seul

Toi le loup
De sa tendre ironie
Quand le gel s'insinue dans ton cri
Regarde
Ce grand creux dans le lit de ton ventre

Quand tu guettes aux fenêtres
Désormais vides
Quand tu vieillis de dix ans
En deux mots : Oui et Non

Quand, même ta dignité
Tu la donnerais
Alors…

Alors rien.

.

*

Hors ligne pierre de silence

  • 875
  • Auteur
Re : Rien
« Réponse #1 le: 14 déc. 2017, 00h14 »
Waouh !!! La  nuit te réussit-elle sombrement ?

J'aime cette odeur de sang, de froid, de vide qui rendent compte de cet état qui nous attend tous et nous rend parfois désabusé-e mais réaliste.

Belle nuit Hermanoïde.

*

Hors ligne Hermanoïde

  • 895
  • Auteur
Re : Rien
« Réponse #2 le: 14 déc. 2017, 00h58 »
:) Merci, Pierre de silence.
Disons que je m'accorde cette "licence" nocturne, comme on essaie d'accorder un violon, en grinçant, mais je vais bientôt me remettre aux cymbales !

*

Hors ligne pierre de silence

  • 875
  • Auteur
Re : Rien
« Réponse #3 le: 14 déc. 2017, 06h26 »
Sonnez tambours résonnez trompettes alors ;D

*

Hors ligne Hermanoïde

  • 895
  • Auteur
Re : Rien
« Réponse #4 le: 14 déc. 2017, 08h14 »
Tu te trompes, c'est "Jouez hautbois, résonnez musettes"...

Re : Rien
« Réponse #5 le: 14 déc. 2017, 15h47 »
Les mots tombent comme un couperet

"OUI et NON"

Quoi de plus anodin, de plus amène mais sous l'excuse du ménagement plane le NON définitif...

De quoi se pendre
"À un croc de boucher"

"
Quand tu ne tapes plus sur les bonnes touches
Et que la mélodie s'enraye dans ta gorge
À te rendre muet
Quand tu reviens encore plus seul

Toi le loup
De sa tendre ironie
Quand le gel s'insinue dans ton cri
Regarde
Ce grand creux dans le lit de ton ventre

Quand tu guettes aux fenêtres
Désormais vides
Quand tu vieillis de dix ans"

Quand il n'y a rien à faire
Pour changer le cours du temps
Le cortège des ans

Quand ton esprit, ton cœur, ton ventre crie famine

Quand tu donnerais ta dignité

Pour un...
Rien
Pour une esquisse
A peine un frôlement


L'ombre d'un sourire

Un soupçon d'espoir


Quand il ne te reste
Que "la force d'aimer"

Alors tout s'évanouit

Va 'tout va bien"

*

Hors ligne Hermanoïde

  • 895
  • Auteur
Re : Rien
« Réponse #6 le: 14 déc. 2017, 19h21 »
Merci Tanagra ! Merci pour ces suggestions.
Avec Léo Ferré et Jacques Brel, que je me sens bien !

Re : Rien
« Réponse #7 le: 28 déc. 2017, 12h07 »
c'est tristement beau

*

Hors ligne Purana

  • 803
Re : Rien
« Réponse #8 le: 29 déc. 2017, 21h26 »

Un cri déchirant et désespéré lorsque l'on tombe brusquement dans le ravin après ces deux mots : oui et non ; des mots qui font "vieillir de dix ans".


La structure est parfaite avec des vers qui deviennent de plus en plus courts puisque "la mélodie s'enraye dans la gorge à te rendre muet" quand le destin ultime et inévitable est atteint :                                

Quand, même ta dignité
Tu la donnerais
Alors…

Alors rien.

Je trouve que cette strophe finale décrit magistralement la douleur qui accompagne cette offrande de son dernier bien précieux, sa dignité, se rendant compte que maintenant, cela aussi, est réduit à rien.

Puissant, émouvant et bouleversant.
Je te remercie beaucoup pour ce don délicat.


*

Hors ligne pierre de silence

  • 875
  • Auteur
Re : Rien
« Réponse #9 le: 01 janv. 2018, 08h15 »
@ Hermanoïde Ben alors, on n'a pas le droit de revisiter les classiques ? ;)

*

Hors ligne Hermanoïde

  • 895
  • Auteur
Re : Rien
« Réponse #10 le: 01 janv. 2018, 10h07 »
Merci Dilahk, même si je ne make pas ton day...

Merci Purana, pour ce commentaire subtil et qui me touche.

Merci Pierre de silence d'avoir revisité ce poème et nos classiques.

*

Hors ligne Mayavril

  • 615
  • Bonheur d'écrire et de partager !
Re : Rien
« Réponse #11 le: 03 janv. 2018, 18h52 »
Mon cher
Je ne te crois pas
Tu es trop chaleureux
Pour que tu sois à la masse
Autrement dit dans le rien
Plus que le rien
Trop tôt
Trop tard

C'est que tu te refuses souvent
Exigeant comme tu es
Savant devenu
Non je ne te crois pas
Ton désespoir n'est pas

*

Hors ligne Hermanoïde

  • 895
  • Auteur
Re : Rien
« Réponse #12 le: 04 janv. 2018, 19h33 »
@Mayavril : Quand ce n'est pas le même, demain est un autre jour !

*

Hors ligne Mayavril

  • 615
  • Bonheur d'écrire et de partager !
Re : Rien
« Réponse #13 le: 07 janv. 2018, 00h28 »
Re rien
Sans fin
Alors terminons gentiment
La coupe est pleine de de fleurs