Poitrine bleue
Bonjour Invité

Poitrine bleue

  • 9 Réponses
  • 2097 Vues
*

Hors ligne Mayavril

  • 615
  • Bonheur d'écrire et de partager !
Poitrine bleue
« le: 18 mai 2017, 20h26 »
Poitrine en feu
Corsetée par des tissus non repassés
Pleure la journée
Brasier feu-follet

Des moments intenses d'abandon
Au fil des partages
Et qui ma sœur et qui ma mère
Et qui ma femme
Et qui moi

Une forêt de saules pleureurs
Aux tiges plus basses que terre
Cette lamentation qui soudain m'entoure
À haute voix derrière le masque de la distance
Obligée

Que donner à la vie
Si ce n'est cet instant chargé de vie
Qui s'offre encore à nous
Témoin de cet avenir de pugilats
À respecter
Pour notre devenir.

*

Hors ligne Itteranum

  • 508
  • "Qui ne se bat pour l'Amour le voit passer"
Re : Poitrine bleue
« Réponse #1 le: 19 mai 2017, 01h25 »
Déforestation , désolation inutile
Des saules pleureurs
Alors que l'on pourrait planter
des Aulnes ou un Tilleul ...

La source de vie
C'est le feu
Cela l'a toujours été

De l'eau au feu
pas d'alcool
Juste Le regard
qui s'abandonne

A la réalisation du réel...

*

Hors ligne pierre de silence

  • 904
  • Auteur
Re : Poitrine bleue
« Réponse #2 le: 19 mai 2017, 07h23 »
à défaut d'entendre ta voix
j'entends tes mots
très beaux
très douloureux
comme ton corps
qui
 t'a infligé cette violence d'amazone
tes flèches
lacèreront le sombre
apparaîtra
un autre feu
les saules pleureurs
perdront leurs armes
pour d'autres baptêmes
ébauche du duvet de l'avenir

*

Hors ligne Hermanoïde

  • 840
  • Auteur
Re : Poitrine bleue
« Réponse #3 le: 19 mai 2017, 08h02 »
Deux seins très bleus
Comme des oranges
Jamais une erreur
Les mots ne mentent pas
...

Merci Mayavril

*

Hors ligne Mayavril

  • 615
  • Bonheur d'écrire et de partager !
Re : Poitrine bleue
« Réponse #4 le: 19 mai 2017, 10h39 »
Très beau

*

Hors ligne Mayavril

  • 615
  • Bonheur d'écrire et de partager !
Re : Poitrine bleue
« Réponse #5 le: 19 mai 2017, 10h51 »
Très beau Hermanoïde

*

Hors ligne Mayavril

  • 615
  • Bonheur d'écrire et de partager !
Re : Poitrine bleue
« Réponse #6 le: 19 mai 2017, 10h53 »
Iteranum nos choix ne sont pas respectés par la force vive qui nous emporte vers notre destin

*

Hors ligne Itteranum

  • 508
  • "Qui ne se bat pour l'Amour le voit passer"
Re : Poitrine bleue
« Réponse #7 le: 19 mai 2017, 15h29 »
Sans blague...
Le Destin se chevauche maya, il se domine...
C'est toujours comme cela qu'il s'accomplit... ( C'est quoi le Graal à ton avis ? )
Un Mat commence par celui du Destin : Pat est toujours sur place, d'oies tu seras alors en constat du miroir. (et plus humain)
Les échecs on connaît pas vrai ? Cela se mate en s'actant, pas en spectatrice...
Tu prends alors tes reines et le(s?) conduis au fouet s'il (elles?) ne cerf pas tes desseins ...
(Le destin c'est simplement l'échiquier mais, de fait, lui n'est pas limité)
Il vous manque une case, c'est pour cela que vous ne matez pas ...
Or que peut-il manquer à l'infini, hormis ta propre vie ? Le néant aussi c'est l'infini du dedans, du fermé, des "souhaits", du blanc ...
Le noir est l'espace, pas le confins... Ou l'or alors se disperse en de jolies volutes évoluant en valse des destins sereins ... 
Les bougies ne servent à rien en le néant blanc, elle n'illuminent jamais que le noir conscient...
Tu le soumets donc: C'est l'essence du Destin;
Il n'y a que comme cela qu'il s'accomplit, qu'il existe, qu'il prend forme... Et bien (...?) : Qu'il se plie alors ! Puisqu'il ose Être quand il n’était que concept !
Ce n'est que le destin pas de quoi en faire tout un plat ...
Nous ne sommes que fèves et couronnes
Trouveras-tu comment te casser les dents en un geste nonchalant ?
Ou je te mets une tarte en brute, en violent ?

*

Hors ligne Mayavril

  • 615
  • Bonheur d'écrire et de partager !
Re : Poitrine bleue
« Réponse #8 le: 20 mai 2017, 19h16 »
oui à relire et méditer Iteranum...La théorie quantique....

*

Hors ligne bleuterre

  • 458
  • Auteur
Re : Poitrine bleue
« Réponse #9 le: 26 mai 2017, 09h43 »
Magnifique, ce cri d'amazone qui traverse le vent, qui traversera le temps et qui me touche en plein cœur, Merci Maya !