ORDI ET MOI
Bonjour Invité

ORDI ET MOI

  • 4 Réponses
  • 1148 Vues
*

Hors ligne Loki

  • 191
  • Où il y a une volonté il y a un chemin
ORDI ET MOI
« le: 22 janv. 2018, 09h47 »
Même si nous étions de nature opposée
Ordi et moi avons rapidement sympathisé.
Nos débuts furent empreints de cordialité
Premiers pas vers l’amitié.
Je me souviens de ma joie
Lorsque j’ai installé Ordi chez moi.
Avec son consentement
Je choisis le meilleur  emplacement.
Un coin calme, bien éclairé,
Température modérée.
Tout près du lampadaire
À l’abri des courants d’air…



Tôt le matin, la tête encore dans les étoiles,
Ordi s’affaire sur sa toile.
D’un geste précis et tendre
Il s’applique à l’étendre
La lisser, la lustrer, l’étirer
Tout en prenant soin de ne pas la déchirer.
Grâce à son expérience
Et à son infinie patience
J’ai acquis facilement les connaissances
Permettant de jouer sur le clavier avec aisance.
Quelques clics par-ci
Et je visite l’Asie
Quelques clics par-là
Et je suis transporté aux pieds de l’Himalaya.
Quelques touches effleurées avec précaution
Et je suis emporté dans le tourbillon de la Révolution.
Si mes doigts prennent une autre direction
Je renais en pleine Restauration.
Longtemps j’ai cru qu’Ordi était à mon service
Toujours prêt à obéir au moindre de mes caprices.
Aux commandes de ma tablette
Je fendais les flots d’internet
Je voguais sur la toile
En plein vent, à pleines voiles…



Jusqu’au  jour où j’ai réalisé
Que de nous deux, c’était lui le plus avisé.
Il tirait les ficelles
J’étais sous sa tutelle.
Dans le langage des informaticiens
Je suis devenu un lien
Lié à d’autres liens
Par d’étranges flux aériens.
J’ai perdu la face
Je suis confiné dans un rôle d’interface,
Je ne suis plus qu’un misérable spot
Tout au plus un hot spot,
Un nœud sur la trame, un point,
Ni plus, ni moins.
Sous mon œil médusé
Sans que je puisse m’y opposer,
Des informations mensongères
Des publicités délétères
Transitent
Sur mon site.
Me voilà prisonnier d’un réseau câblé
Qui, sur un rythme endiablé,
N’aspire qu’à grandir, à enfler
Comme un vulgaire soufflé.



Je me console en pensant qu’un jour viendra
Où le soufflé, bouffi d’orgueil, explosera
Comme les bulles finissent par éclater
À force de se dilater.
Ce sera une explosion de gaieté
Par un beau jour d’été.

Re : ORDI ET MOI
« Réponse #1 le: 30 janv. 2018, 21h04 »
Euh, phhhhh, comment dire !?
Je n'ai pas de mot tellement c'est nul.
Quand je lis je m'imagine l'auteur qui me raconte son histoire à haute voix, j'ai le son mais pas l'image, alors le texte prend toute son importance... Mais là, le seul personnage qui me vienne à l'oreille interne, c'est Casimir de l'île aux enfants, ou à la limite Mikey en train de tirer sur un shilom. Enfin bref ce texte est un emplâtre.
Mais ce n'est que mon avis, bien sûr.

*

Hors ligne Loki

  • 191
  • Où il y a une volonté il y a un chemin
Re : ORDI ET MOI
« Réponse #2 le: 31 janv. 2018, 17h01 »
Zebulong je suis d'autant plus d'accord avec ton commentaire, que je ne suis pas l'auteur de ce poème.
La poésie n'est pas ma tasse de thé, j'aime mieux la nouvelle.
Ayant reçu ce poème d'un ami qui écrivait des nouvelles remarquables et qui pour une raison que je n'arrive pas à identifier ( à mon désespoir) se lance sur la fin de ses jours dans la poésie, j'ai voulu soumettre son oeuvre à des spécialistes de ces écrits. Je ne sais pas si les autres auront le même avis... Personnellement connaissant son aversion pour l'informatique j'ai trouvé culotté  qu'il écrive un poème sur ce sujet. Mais pourquoi pas ? Quand je vois certains poèmes diffusés sur ce site ou d'autres, je me suis dit que son oeuvre en valait bien d'autres. Bien que non spécialiste  dés la première lecture je n'ai pas été emballé par son poème en en ayant lu, d'autres de lui, de meilleure qualité.

Re : ORDI ET MOI
« Réponse #3 le: 02 févr. 2018, 21h32 »
Attention, je ne suis absolument pas un critique d'art patenté.
Mais je suis tenté de dire qu'on dirait du Maurice Fombeure d'après la réforme de l'enseignement élémentaire.

*

Hors ligne Donaldo75

  • 153
  • Le Seigneur est un gars très très occupé
    • Demain est un autre jour
Re : ORDI ET MOI
« Réponse #4 le: 03 févr. 2018, 13h10 »
C'est gravement raconté et pas vraiment poétique.
Les effets stylistiques ne sont pas flagrants.
La disposition ne suffit pas à faire de ce texte un poème.

C'est ça, qu'il faut dire à ton pote, Loki.