Le Forgemots

Textes => Poésies => Discussion démarrée par: pierre de silence le 17 avril 2016, 07h29

Titre: Nuit de chair
Posté par: pierre de silence le 17 avril 2016, 07h29
cri
dans ma longue nuit

dévoiler

ses mains de faute
ses mains de haute mère
sur l’aube verte
ses lèvres de prière
me crucifient de sa passion
longue nuit
je ne suis que
chair à palper
de ses mains de haute mère

esprit démembré

mon sang s'est figé

chair à palper
je ne suis que néant
dans la déchirure de
ma longue nuit
Titre: Re : Nuit de chair
Posté par: bleuterre le 18 avril 2016, 18h07
Un cri inscrit dans la chair. Déjà, j'aime beaucoup le titre.
L'esprit déchiré par la prépondérance de la chair qui n'est que chair, où la parole s'exclut pour ne devenir qu'un cri.
Images religieuses, comme un sacrifice inhumain.
Les répétitions accentuent l'effet de la portée du cri, la nuit où tout est silence est déchirée, violée.
Titre: Re : Nuit de chair
Posté par: pmh le 21 avril 2016, 19h50
Mystique et sensuel, comme une prière incandescente, incarnée, insistante...quel feu! :)
Titre: Re : Nuit de chair
Posté par: Hermanoïde le 14 mai 2016, 10h48
Oui, mystique, passionné, violent, sacrificiel, comme une plainte ritualisée ou comme le stigmate d'une horrible réalité.
Titre: Re : Nuit de chair
Posté par: pierre de silence le 14 mai 2016, 11h03
Oui Hermanoïde.