Nuit cosmique
Bonjour Invité

Nuit cosmique

  • 5 Réponses
  • 1126 Vues
*

Hors ligne pierre de silence

  • 904
  • Auteur
Nuit cosmique
« le: 07 janv. 2016, 18h37 »
 

 les veines de la terre
se figent dans mes rêves

je déambule
fractale
sans conscience
vers les espaces
aux dimensions profondes
 
lumière d'ivoire rayant l'occulte
invitation
à une grâce cosmique
que l'esprit défie
 
je nage
particule intime
à l'intérieur
du tout
les veines de la terre
m'aspirent

 
la première aube éclot

 

 

*

Hors ligne bleuterre

  • 458
  • Auteur
Re : Nuit cosmique
« Réponse #1 le: 07 janv. 2016, 18h45 »
Hmmm, un texte initiatique, chamanique presque. Où la conscience s'évapore doucement dans l'au delà des particules. J'aime !

*

pmh

Re : Nuit cosmique
« Réponse #2 le: 08 janv. 2016, 06h37 »
Je partage l'impression de bleuterre. Pour moi ce texte  évoque un voyage initiatique, harmonieux et fluide. Bravo!

*

Hors ligne Tryphon3D

  • 215
  • Auteur
Re : Nuit cosmique
« Réponse #3 le: 09 janv. 2016, 00h30 »
On dirait une profonde méditation, de celles qui amène à lier son esprit à celui de la terre, comme une renaissance.

*

Hors ligne Hermanoïde

  • 840
  • Auteur
Re : Nuit cosmique
« Réponse #4 le: 10 janv. 2016, 10h10 »
Oui, oui, tout cela.
Il y a bien quelque chose puisque cela fait au moins huit fois que je relis ce poème mais sans vraiment accéder à la substantifique moëlle, celle qui se cache probablement dans ces veines qui montent et qui descendent...

Pour vraiment tout dire, il reste un truc qui me chagrine (eh oui, je suis chagrin, je sais !) depuis le début :
"lumière d'ivoire rayant l'occulte". Je m'explique :
Je ne peux m'empêcher de lire "lumière d'y voir..." ; oui, la lumière permet effectivement d'y voir et je trouve cela rigolo !
Nul doute que ton expression ferait les délices d'un psychanalyste en mal de devinettes !
Et, alors que je suis déjà branché sur la lumière et sur la vue, voilà qu'arrive le mot "occulte" qui m'entraîne aussitôt vers l’oculiste, et je rebondis enfin sur le "rayant" car forcément je pense à mes verres rayés avec lesquels je ne peux plus voir et qui, eux, m'amènent direct chez l'opticien.
Voilà pourquoi ce vers, en plein milieu, affaiblit un peu pour moi la puissance poétique du texte.

Pardon pour ces pensées qui, je le vois bien, ne sont pas éclairantes ni même lumineuses.

*

Hors ligne pierre de silence

  • 904
  • Auteur
Re : Nuit cosmique
« Réponse #5 le: 10 janv. 2016, 12h05 »
@ Hermanoïde. En tous cas j'ai bien ri de te lire d'autant que je viens de casser mes lunettes. Donc, il y a peut-être quelque chose de cet ordre-là.
Bon j'essaie d'expliquer  l'image "lumière d'ivoire rayant l'occulte" : je"voyais" encore un histoire d'optique, dans l'immensité du cosmos des raies blanches striant le noir (un peu comme dans 2001 odyssée de l'espace si ma mémoire ne me fait pas défaut). C'est cela que j'ai voulu rendre mais apparemment tu aimes trop les mots pour l'avoir lu ;) et il faudrait que je retravaille cette image (bouh) que j'ai eu du mal à exprimer. :'(


Merci à vous tous d'avoir pris le temps de me lire et de me comprendre ou non. Oui @ Tryphon3D, méditation qui  trace son chemin la nuit lorsque le sommeil  a pris possession de nous, et où nous fusionnons dans le grand tout tel un chemin initiatique et  @ bleuterre et pmh, merci.