Nectar...
Bonjour Invité

Nectar...

  • 5 Réponses
  • 514 Vues
*

Hors ligne Itteranum

  • 508
  • "Qui ne se bat pour l'Amour le voit passer"
Nectar...
« le: 24 nov. 2015, 23h50 »
De ton orgasme je ferais un bouquet,
une étincelle à la vie...
Un sourire que tu verras marqué
en tes lèvres épanouies...

De ce suc
Un nectar
De cette fleur
Une sitar
Un instrument à corde
Et plus un bouton
Dont je jouerais l’accord
Cherchant diapason

Malheureusement;
triste réalité,
en ce monde d'égo,
les amours sont juste rêvés...

*

Hors ligne pierre de silence

  • 904
  • Auteur
Re : Nectar...
« Réponse #1 le: 25 nov. 2015, 17h37 »
Et oui, nous sommes nombreux-ses à prendre nos désirs pour des réalités.
Plus dure est la chute, comme celle de votre poème qui m'a fait sourire.

*

Hors ligne Itteranum

  • 508
  • "Qui ne se bat pour l'Amour le voit passer"
Re : Nectar...
« Réponse #2 le: 25 nov. 2015, 17h48 »
J'ai arrêté d'écrire pendant des années, gardant ma créativité pour la scène et l'écriture de projet... C'est avec ce texte-ci que je m'y suis "remis", il me fallait un "amour" impossible et foireux, pour retrouver le réflexe de l'écriture... ;-)

(c'est le seul "ancien texte" (quelque mois) que je publies, j'ai envie de créer sur place, sans préalable, c'est comme ça que j'ai lancé les "autres" textes sur le site...)

Mais effectivement, pour un site de poésie, j'ai replacé ce "déjà vieux" texte (l'éphémère, est quelque chose qui me tiens à cœur en écriture ou en art... la pratique du théâtre... ;-) ) en "présentation"  pour le "site" donc,  en fonction de ces dernières "phrases"...

*

Hors ligne bleuterre

  • 458
  • Auteur
Re : Nectar...
« Réponse #3 le: 26 nov. 2015, 09h15 »
En tout cas, belle source d'inspiration, je trouve ce texte très sensuel, une belle déclinaison du fantasme qui se déploie devant l'amour impossible...

*

Hors ligne Hermanoïde

  • 840
  • Auteur
Re : Nectar...
« Réponse #4 le: 26 nov. 2015, 12h31 »
Explosif et délibérément sensuel.

Je sens le gosse qui appuie sur toutes les touches, sur tous les boutons, et puis forcément... c'est l'orgasme !

Dommage qu'il soit juste rêvé, quoique... on me dit que "l'amour physique est sans issue" !
"Tant mieux", répond l'autre, "Je ne veux pas en sortir !"

*

Hors ligne Itteranum

  • 508
  • "Qui ne se bat pour l'Amour le voit passer"
Re : Nectar...
« Réponse #5 le: 26 nov. 2015, 14h29 »
Oui... pour la petite histoire... Quand j'ai commencé à écrire, il y a 20 ans, je l'ai fait sur un "élan" sur une "potentielle histoire", sur un état amoureux et le pire platonique... Ne me rendant pas compte qu'avec la poésie, cette histoire "je l'inventais" au jour le jour... De là viens quelque chose que je dis souvent: "Attention la poésie est aussi dangereuse..." ;-) ; pour compléter l'anecdote, sur l'aspect positif, c'est que j'ai également à l'époque pris conscience d'un certain "talent" qui quelques années plus tard me permettra de devenir "professionnel" du théâtre, sans avoir vécu le moindre cours... Une plus grande conscience de "l'hp" aussi quand j'avais été "identifié" enfant (et des difficultés y afférents...)
Ce texte ci-dessus est mature... Je l'ai mis car il est "mon retour" à la poésie, celui de l'adulte enfin... Le texte ci-dessus donc était pour une "internaute" Hp, intéressante vraiment, un peu "tapée" et qui "jouait" beaucoup... Déjà sur de "potentiels" sentiments... Mais bon, adulte  est adulte, j'ai la quarantaine maintenant... Donc ce texte en réponse, sur un site "HP et sexualité" dont elle est admin.... Résultat, face au "réel", au "réel potentiel" me retrouve "viré" du site...
En terme de "tri" des "potentiels réels" finalement cela s'est révélé efficace... Et presque "drôle" (j'insiste sur "presque") Puisqu'elle a oublié le "thème" même du site qu'elle administrait, quand, bien sûr, elle n'était pas "citée" dans ce poème... Me suis retrouvé avec une "folle" en MP...
D'accord...merci... heu... finalement... Je pense que je tiens à ma santé mentale moi...(réflexion finale "interne"... ;-) )

Soit, je partage, car avec ce texte, j'ai appris enfin, à oser la poésie, détaché de tout lien au réel... Contrairement à cette nana, moi n'avais pas oublié qu'elle vit à 600km, que je ne l'avais jamais vu, qu'on communiquait (même si c'était génial) depuis trois mois, et que la poésie, et les projections peut-être dangereuses... Ici pour elle... Pas plus mal, quand visiblement elle "déconnait" sec en "projections" ouvrir le "virtuel" internet à la "responsabilité" aussi du réel, et des "psychologies"... c'est pas plus mal, et la "poésie" est une distance "salutaire"...

Voilà, j'avais envie de vous partager, la "petite histoire" de mon "retour" en poésie...

Merci pour l'écoute...

Num.