Le Forgemots

Textes => Poésies => Discussion démarrée par: bleuterre le 30 oct. 2015, 17h39

Titre: Les iris jaunes
Posté par: bleuterre le 30 oct. 2015, 17h39


Le vent souffle sur les marais
dans les iris jaunes
en forme d'étoiles
sa voix murmure le Kaddish
et referme les paupières des enfants
oiseaux oubliés
sur les quais rouillés de larmes
la brume estompe
les bruns lampadaires
éclairant leur nuit
demain encore
nous souviendrons nous
de leurs cris étouffés
dans les forges des bourreaux ?
Titre: Re : Les iris jaunes
Posté par: Hermanoïde le 30 oct. 2015, 19h04
Terrible.
Comment seulement ces quelques mots peuvent nous plonger dans ce désespoir.
Et bien sûr, je pense à "Nuit et brouillard".
Titre: Re : Les iris jaunes
Posté par: Tryphon3D le 31 oct. 2015, 11h35
On s'en souvient, même si jamais personne, autre que leurs bourreaux, ne les a entendu...
Titre: Re : Les iris jaunes
Posté par: pierre de silence le 01 nov. 2015, 08h51
L’innommable est inscrit dans notre mémoire et pourtant certains voudraient recommencer...
Le cycle de l'Histoire est désespérément un cercle parfait.  Serons-nous assez nombreux pour le briser ?
Merci de nous le rappeler.