Le Forgemots

Textes => Poésies => Discussion démarrée par: Tryphon3D le 29 mai 2019, 00h03

Titre: La fin d'un monde
Posté par: Tryphon3D le 29 mai 2019, 00h03
Quelques mois suffisaient à me rendre transi
Je n'ai soupé qu'une pitoyable énergie
Le monde a cessé de tourner

Quelques mots suffisaient à me rendre malade
Je n'ai rien amélioré de mes galéjades
La parole s'est envolée

Il m'a suffit d'un instant de liesse abyssale
Je n'ai chuté que de trop haut pour avoir mal
L'horloge s'était arrêtée

Il me suffit d'en rêver tous les jours encore
Je n'ai qu'une trace et la glace au coin du corps
Le cauchemar peut s'allonger
Titre: Re : La fin d'un monde
Posté par: bleuterre le 13 juin 2019, 16h26
C'est juste cela, plus haut est le sommet, plus dure est la chute. La poésie du ravin, on dégringole de vers en vers, mais la poésie prend le dessus ou donne une vue de dessus.