fièvres
Bonjour Invité

fièvres

  • 5 Réponses
  • 1158 Vues
*

Hors ligne bleuterre

  • 423
  • Auteur
fièvres
« le: 26 nov. 2017, 08h40 »
J’ai fermé la porte de la chambre
goûté ma bienheureuse solitude
sur le matelas des songes
j’ai crevé la pupille des nuages
insérant quelques pièces dans le juke-box

les dragons de l’Islande
se sont entrelacés
dans les cathéters de brume
sur les chemins de terre
empruntés par des ribambelles
d’enfants joueurs

mes pieds ne les ont pas rejoints
ensanglantés par le Nil rouge
irriguant les naissances avortées
pensées utérines déchirées
par l’industrie alimentaire
d’un black friday hurlant

la vie s’enfuit dans les ruisseaux
rejoignant la fusion des neiges
le soleil
dégaine les pistolets
d’un duel impitoyable

des chapeaux
aux larges bords
dialoguent
dans le luxe des tours de verre

la langue assoiffée des chiens
souffle encore
quelques sons poétiques

ce matin
il a neigé
à basse altitude
j’avais froid sur le balcon

*

Hors ligne pierre de silence

  • 882
  • Auteur
Re : fièvres
« Réponse #1 le: 28 nov. 2017, 02h55 »
Quand la fatigue vous emporte, les image s'enrichissent...;)

*

Hors ligne Hermanoïde

  • 840
  • Auteur
Re : fièvres
« Réponse #2 le: 02 déc. 2017, 07h42 »
Un genre de gothique new-age pour moi qui se termine par une strophe délicieuse, comme une grande délivrance.

*

Hors ligne Donaldo75

  • 149
  • Le Seigneur est un gars très très occupé
    • Demain est un autre jour
Re : fièvres
« Réponse #3 le: 09 déc. 2017, 10h45 »
Où va tu chercher tout ça ?
;)

le soleil
dégaine les pistolets
d’un duel impitoyable

*

Hors ligne Mayavril

  • 610
  • Bonheur d'écrire et de partager !
Re : fièvres
« Réponse #4 le: 01 mars 2018, 22h57 »
"J’ai fermé la porte de la chambre goûté ma bienheureuse solitude sur le matelas des songes."
Très visuel
 "j’ai crevé la pupille des nuages insérant quelques pièces dans le juke-box les dragons de l’Islande se sont entrelacés dans les cathéters de brume sur les chemins de terre empruntés par des ribambelles d’enfants joueurs"
Un lieu inconnu
 "mes pieds ne les ont pas rejoints ensanglantés par le Nil rouge irriguant les naissances avortées pensées utérines déchirées par l’industrie alimentaire d’un black friday hurlant" Cela grince et cela grince cela déchire s'auto-déchire
 "la vie s’enfuit dans les ruisseaux rejoignant la fusion des neiges le soleil dégaine les pistolets d’un duel impitoyable des chapeaux aux larges bords dialoguent dans le luxe des tours de verre la langue assoiffée des chiens souffle encore quelques sons poétiques ce matin il a neigé à basse altitude j’avais froid sur le balcon "
Oui voilà tu avais froid sur le balcon. Tu a tout dit.

*

Hors ligne seegar

  • 117
Re : fièvres
« Réponse #5 le: 10 mars 2018, 16h22 »
belle chute glacial et glacée qui fixe un vol de songes comme une congère pour mieux irradier par ta lumière un hiver dur a porter. seegar.