Elle est là
Bonjour Invité

Elle est là

  • 9 Réponses
  • 3518 Vues
*

Hors ligne Hermanoïde

  • 911
  • Auteur
Elle est là
« le: 15 sept. 2017, 08h22 »
.
La chaleur étouffe
l'enivrante parole
du figuier
                Elle est là

L'amour en cage
se laisse caresser
l'air est si doux
                Elle est là

Pas encore, pas déjà !

L'herbe sous mes pieds
reste fraîche
comme un rire juvénile
                Elle est là

La libellule rouge
se pose, gracile,
sur ma chemise rouge
                Elle est là

Je goûte la délicieuse
silencieuse
siliceuse attente
                Elle est là

La main vient pour
une autre émotion
un espoir de peau
                Elle est là, elle est là !

Pas encore, pas déjà !

Un volcan de
battements de cœur
dans la poitrine
                 Elle est là

Toujours
elle sera là
clarté de mes silences

.

*

Hors ligne Purana

  • 803
Re : Elle est là
« Réponse #1 le: 15 sept. 2017, 16h08 »

Une rencontre étonnante après une longue attente décrite avec des mots délicats et touchants.


La libellule rouge
se pose, gracile,
sur ma chemise rouge

Lovely!


La main vient pour
une autre émotion
un espoir de peau

Je déplacerais le "pour" vers le début du deuxième vers afin d'éviter l'impression d'une longue phrase coupée en deux.


Un volcan de
battements de cœur
dans la poitrine

Je pense qu'en changeant l'ordre des vers, cette phrase serait plus poétique :

Battements de cœur
Volcan dans la poitrine

Mais bon... qui suis-je pour suggérer à un expert ce qui serait préférable ?

*

Hors ligne Hermanoïde

  • 911
  • Auteur
Re : Elle est là
« Réponse #2 le: 15 sept. 2017, 17h00 »
Merci, Purana, de ta lecture et de tes commentaires.
Tu sais que je ne suis pas facile à convaincre et que je n'aime pas trop changer ce que j'ai écrit. 
En fait je ne sais pas faire, ou je ne sais pas assez écouter... et cela me désole mais je persiste ! :-[

Tes propositions : je crois que cela se discute, et je te livre mon point de vue :
J'ai laissé le "pour" intentionnellement à la fin de la première ligne de la strophe  dont tu parles pour laissser le lecteur un peu en suspension, le laisser imaginer un instant les intentions de cette main.
Pour le volcan (!), je t'accorde que ce serait peut-être plus poétique en éliminant quelques articles, mais cela dépend aussi des règles de poésie auxquelles on se réfère. Non ? Et puis et surtout je préfère rester sur des strophes de trois vers.

Je te remercie de nouveau pour ces suggestions et j'espère que malgré mes réticences, tu continueras à me faire de telles propositions car je ne désepère pas d'admettre un jour que je pourrais m'améliorer. :(
Pour ma part, je crois que si je devais changer quelque chose, je raccourcirais le poème, mais cela m'est toujours difficile de faire le deuil de quelques lignes !!!

*

Hors ligne Purana

  • 803
Re : Elle est là
« Réponse #3 le: 17 sept. 2017, 00h53 »

Tu sais que je ne suis pas facile à convaincre et que je n'aime pas trop changer ce que j'ai écrit.


Oui, je le sais.


... J'ai laissé le "pour" intentionnellement à la fin de la première ligne de la strophe  dont tu parles pour laissser le lecteur un peu en suspension, le laisser imaginer un instant les intentions de cette main.

Tu n'es pas le seul à écrire ce qui t'arrive, avec des pauses qui sont parfois placée au mauvais endroit. Le pauvre lecteur doit accepter qu'il comprend l'hésitation ressentie par "cette main" ensuite transcrite dans la tête de l'auteur. Un lecteur sidéré qui peut être comparé à la plupart des observateurs de Victory Boogie Woogie de Mondrian.

Piet Mondriaan (1872-1944) ;
Victory Boogie Woogie

Contrairement à ce que beaucoup pensent, Mondrian a continué à modifier cette œuvre d'art jusqu'à sa mort. Sa dernière version, toujours inachevée, a été achetée secrètement par le gouvernement néerlandais pour 36 000 000 euros, payée par tous, y compris les pauvres, sans le savoir. Je me demande combien cela aurait rapporté si l'artiste avait eu la chance de terminer son travail.
Apparemment, la révision d'une œuvre d'art n'est pas un signe de faiblesse ni de violence du premier croquis pur, quel que soit le genre d'art.



... Et puis et surtout je préfère rester sur des strophes de trois vers.

Ce qui m'étonne, c'est que tandis que le poète moderne se moque de la poésie classique pour ses règles rigides, il ne semble capable de se mouvoir qu'avec chaînes et boulons, qu'il fabrique lui-même si nécessaire. ::)

Tout cela dit, je tiens à te dire que j'adore presque toujours tes poèmes, même tes versions Boogie Woogie. :)

https://www.youtube.com/watch?v=JH0XCgKJiz8

*

Hors ligne Hermanoïde

  • 911
  • Auteur
Re : Elle est là
« Réponse #4 le: 17 sept. 2017, 08h07 »
Mais, Purana...

Je n'avais nullement l'intention de
te convaincre
                     Seulement de
t'expliquer

Et puis, à propos de Mondrian,
je pense qu'il n'a pas modifié son tableau pour
sacrifier à des pressions extérieures
                        mais seulement pour
explorer le concept de
l'oeuvre en gestation
perpétuelle

Toutefois,
si l'Etat Néerlandais
me propose
la moitié de cette somme
je veux bien marcher dans
les pas de Mondrian.

Cela ne voudrait pas dire pour autant que je pendrais tes suggestions à mon compte, car j'aurais alors l'impression de faire une opération de marketing pour ajuster mon produit à la demande. Cela n'était pas là, je crois, la démarche de Mondrian.

Voilà, chère Purana, les réflexions matinales que m'inspirent tes commentaires, dont je te remercie encore beaucoup et très sincèrement. :-\

*

Hors ligne Purana

  • 803
Re : Elle est là
« Réponse #5 le: 17 sept. 2017, 15h15 »

Merci pour tes remerciements. Mais vraiment, pas besoin de cela et ne t'inquiète pas mon cher ; ta réaction est si soigneusement formulée que je me sens encouragée à commenter tes textes.

Tu m'as convaincue plus que tu n'aurais pu l'imaginer. :)

Quant à Mondriaan, ce que je voulais démontrer, c'est qu'il doutait que sa première version soit une véritable représentation de ce que cette main voulait dire.
L'absence d'une suffisante confiance en soi ?

Tu m'as donc indirectement convaincue qu'en révisant à maintes reprises, on pouvait oublier ce que "cette main" voulait dire à l'origine.

Tant pis si le message se tord entre "la main" et le papier. 8)

*

Hors ligne Hermanoïde

  • 911
  • Auteur
Re : Elle est là
« Réponse #6 le: 17 sept. 2017, 19h34 »
Finalement, l'essentiel pour moi reste qu'elle soit là, et j'espère avoir transmis le message ! :)

*

Hors ligne pierre de silence

  • 910
  • Auteur
Re : Elle est là
« Réponse #7 le: 18 sept. 2017, 09h19 »
Je me suis laissée bercer par l'attente et la lumière des mots.
Merci Hermanoïde pour ce texte qui prête (selon moi) à des interprétations multiples.

*

Hors ligne Hermanoïde

  • 911
  • Auteur
Re : Elle est là
« Réponse #8 le: 18 sept. 2017, 09h37 »
En effet, pierre de silence.  Mais qui est donc là !?
Merci de ton passage qui finit de me révéler les multiples lectures possibles !
Mais pour cette fois, je m'en tenais au premier degré...

*

Hors ligne pierre de silence

  • 910
  • Auteur
Re : Elle est là
« Réponse #9 le: 18 sept. 2017, 10h57 »
Oh ! C'est-y pas possible ?;)