Effraie la salamandre
Bonjour Invité

Effraie la salamandre

  • 4 Réponses
  • 2008 Vues
*

Hors ligne Itteranum

  • 507
  • "Qui ne se bat pour l'Amour le voit passer"
Effraie la salamandre
« le: 12 juin 2019, 15h08 »
Effraie la salamandre pour que sa chair soit plus tendre.

De la faim et au final
d'une pyramide, d'une montagne
que l'on grimpe ou que l'on glisse
L'aspérité sauve toujours du précipice

Un conseil de l'arbre

Certes du vent en tes roseaux
tu as un joli son des maux

Mais de l'eau qui y ruisselle
prend garde d'y trop plonger.
Car en un profond sommeil
Tu risque alors de t'y étrangler

Et plus d'indignation ...

Le sonnet de la montagne c'est la terre
Le feu en est la sève, le sel, la pierre

Mais la terre comme l'amer
du bijou fait aussi l'orfèvre

Depuis le vide, le silence, l'avoir froid
Depuis la source du foyer des songes gras

Hou es-tu ?

En une caverne ?
En un sombre couloir ?
En une cage, un foutoir ?
Un lieu qui jamais n'émerveille ?

La chaire est le domaine du Hibou ...
Hou
La Chouette serait-il donc celui du fou ... ?
Hou

Hou bien ?

Blanc manteau,
nuit aux ombres.
Noirs propos,
est la suie des sombres

Duvet du masque oblige
effraie à fait loi d'une ombre ...

vers la voix

la voie du vers
le vers de soi

Et d'un coup à la porte des prisons
Le Loup ...
C'est simplement l'hou chanté en oraison

L'effraie-loup
hou
Le Loup qui fraye ?

C'est pourtant tout ce qu'il pond
Un chemin ...

Et du pont à une portée
va du vent faire une marée

Et ce avec humour ...

La Voie des cavernes,

Rauque, fausse, de chaux enduit leurs tombes
les moribonds apprentis de leurs rages
ont fait de leurs selles, le fondement même de la cage

Ne peut-on faire pourtant :

Des selles poivrées un ornement du vers ?
Chevaucher l'amer plutôt qu'y naviguer ?
Une autre voix ... Un autre « moi »
Une autre voie... donc ?

Les murs sont en peur massive certes ...
En fuyons armé
Le mort « tiers »
est pourtant là, devenu la clé

Hou ...

Hou
Est devenu lui mot de guerre
symbole libéré
A la hache déblayons donc le parterre
De l'être inutile à souhait

Ou
(donc)

(J'ai acquis du pic vert
(de cet odieux trouble-rêve)
que l'on creuse à coup de vers
afin de se nourrir de ceux-ci)

Mages et sages soyons ... !
Donc.

Explosifs en démolition contrôlée
Des chutes des prisons on fait aussi la gaieté

Effraie à la Salamandre pour que sa chère soit plus tendre

(Ne m'use pas trop ce serait dommage ...
N'être qu'illusion quand on peut être mirage...)

*

Hors ligne bleuterre

  • 448
  • Auteur
Re : Effraie la salamandre
« Réponse #1 le: 13 juin 2019, 16h31 »
Bonjour, je reconnais cette patte d'écriture, comme une pelote se vide en courant sur le parquet.
Comme une promenade sur un sentier qui descend le long d'un cours d'eau, un paysage à la fois extérieur et intérieur.

*

Hors ligne Tryphon3D

  • 213
  • Auteur
Re : Effraie la salamandre
« Réponse #2 le: 16 juin 2019, 21h35 »
J'ai adoré la lecture, une belle promenade, magique.

(J'ai acquis du pic vert
(de cet odieux trouble-rêve)
que l'on creuse à coup de vers
afin de se nourrir de ceux-ci)

-> juste pour être pénible, la dernière fermeture de parenthèse ne connait pas sa sœur l'ouverture...

*

Hors ligne Itteranum

  • 507
  • "Qui ne se bat pour l'Amour le voit passer"
Re : Effraie la salamandre
« Réponse #3 le: 17 juin 2019, 23h43 »
Merci bc pour vos retours, je me suis bc amusé à l'écrire, et à me surprendre ce faisant en la facilité du jeu de mot (qui venait "tout seul")
Tu te passerais de la parenthèse toi alors ? elle a lieu d'aparté ...  
Comme tu verrais une solution à ce que tu remarques Typhon ?
(pour être honnête je ne comprend pas très bien ta remarque, si tu peux l'illustrer via liens ou qq chose comme ça, cela me ferais plaisir)

*

Hors ligne Tryphon3D

  • 213
  • Auteur
Re : Effraie la salamandre
« Réponse #4 le: 18 juin 2019, 09h24 »
Non excuse-moi, j'ai relu et je n'avais simplement pas noté la double ouverture de parenthèse.