Couvre moi de paroles fanées
Bonjour Invité

Couvre moi de paroles fanées

  • 7 Réponses
  • 2938 Vues
*

Hors ligne Donaldo75

  • 153
  • Le Seigneur est un gars très très occupé
    • Demain est un autre jour
Couvre moi de paroles fanées
« le: 08 oct. 2017, 12h28 »
J’ai atteint le bout de la route, avec la pluie et le vent en bruit de fond.
La fureur de la ville et ses démons de papier ne peuvent plus me toucher.
Une voix métallique s’insinue dans ma tête.

« C’est la fin. Viens tenter ta chance avec nous.
La fin est ton amie.
N'en ai pas peur.
Elle va te prendre, t'emmener haut et loin. »

J’aime ce chant de métal.
Il m’apaise, me couvre de ses paroles fanées.
Je me demande où aller.

« Au commencement, le cœur des éléments, dans la furie de l'air, la terre, l'eau et le feu.
La terre t'appelle. L’entends-tu ? Elle veut son fils.
La fin lui apporte son enfant. »

Ma bouche sent le goudron, mes jambes pèsent des tonnes.
Le tonnerre crie à l’horizon.
La route va m’avaler.

« Fais l'amour avec l'air.
Fond toi avec l'eau.
Bois le feu de tes lèvres. »

Le goût du pétrole m’enivre.
Le ciel gronde une dernière fois.

« Bois l'air. Fais l'amour avec le feu.
Accueille l'eau dans tes bras.
Fais l'amour avec l'eau.
Laisse le feu t'envahir.
Deviens air toi aussi. »

J’aime ce chant de métal.
J’aime son lit de paroles fanées.

« Tu es la terre, maintenant.
Le début et la fin. »

L’orage s’illumine d’un torrent de lumières.
Un signe fabuleux, la réponse à mes questions.
Je m’allonge.

« Le début et la fin.
La fin, la fin, la fin, la fin. »

Re : Couvre moi de paroles fanées
« Réponse #1 le: 08 oct. 2017, 19h23 »
Allo, Janis Joplin, c'est bien toi ?
Envoûtant

*

Hors ligne Hermanoïde

  • 911
  • Auteur
Re : Couvre moi de paroles fanées
« Réponse #2 le: 08 oct. 2017, 19h24 »
Quelquefois, souvent, le texte échappe à son auteur...  Tu me diras si j'ai choisi la bonne voie dans ma lecture.

Je ne peux que penser à "la fuite  au désert" en lisant ce texte, et aussi aux trois métamorphoses de Nietzche dans "Ainsi parlait Zaratoustra" :
"Je vais vous dire trois métamorphoses de l’esprit :
comment l’esprit devient chameau, comment le chameau devient lion, et comment enfin le lion devient enfant."


Pour en savoir plus si nécessaire : https://fr.wikisource.org/wiki/Ainsi_parlait_Zarathoustra/Premi%C3%A8re_partie/Les_trois_m%C3%A9tamorphoses

(vaut un petit détour inspirant pour une âme qui s'interroge)

Merci, Donaldo, pour cette évasion.
P.S. J'adore le titre !

*

Hors ligne Donaldo75

  • 153
  • Le Seigneur est un gars très très occupé
    • Demain est un autre jour
Re : Couvre moi de paroles fanées
« Réponse #3 le: 08 oct. 2017, 19h54 »
Ahahah, je pense que zebulong est plus proche de mon inspiration qu'hermanoide.
Je ne suis pas allé chercher du sens chez Nietzsche, mais dans la musique psychédélique des années soixante.
Merci pour vos commentaires.
Donaldo.

*

Hors ligne Purana

  • 803
Re : Couvre moi de paroles fanées
« Réponse #4 le: 08 oct. 2017, 23h18 »

C'est un texte fabuleux, quelle qu'en soit la source d'inspiration.


Pour moi, c'est un croquis puissant d'un moment écrasant où on se sent submergé par des impressions à couper de souffle, peu importe où, peu importe quand.
C'est une histoire exceptionnelle sans être une histoire.
Un bruit assourdissant qui masque tous les autres sons.
Une voix effrayante qui vous invite à danser la "Danse Macabre".

J'ai lu ton texte d'un seul trait grâce à la fluidité des phrases qui se suivent en une séquence logique.
Merci pour les espaces et les ponctuations !

Ce que j'aime le plus, c'est que ce texte se prête à des interprétations différentes.
Pour moi, c'est comme un voyage en mer au milieu de la nuit sous un ciel sinistre.

J'ai beaucoup aimé lire cette prose poétique spéciale.



[...] Hantée par la lune, je regardais, effrayée, immobile, comment les nuages sombres approchaient de mon bateau.
Les premiers grondements métalliques de l'orage à venir craquaient et modifiaient le cri de la lune qui continuait à prononcer mon nom. Impossible de bouger d'un pouce, j'écoutais comment la lune me suppliait de la rejoindre.
"Mourrons ensemble sous le bruit assourdissant du tonnerre. J'ai une couverture douce de notes moelleuses du Lacrimosa de Mozart sous laquelle nous pouvons nous cacher et mourir en paix" ; m'a dit la lune. [...]
De: Purana, œuvre inédite

*

Hors ligne Donaldo75

  • 153
  • Le Seigneur est un gars très très occupé
    • Demain est un autre jour
Re : Couvre moi de paroles fanées
« Réponse #5 le: 08 oct. 2017, 23h33 »
Merci Purana,

J'ai composé ce poème en tenant compte de tes conseils et recommandations prodigués lors de mon précédent envoi.
J'attendais avec impatience ton analyse, parce que je ne suis pas encore aguerri à la poésie en prose et que je souhaite consacrer plus de temps en ce sens.

Tu m'encourages vraiment.
Merci encore,

Donald

*

Hors ligne Mayavril

  • 623
  • Bonheur d'écrire et de partager !
Re : Couvre moi de paroles fanées
« Réponse #6 le: 28 oct. 2017, 22h02 »
Bravo pour ce chant métallique

*

Hors ligne Donaldo75

  • 153
  • Le Seigneur est un gars très très occupé
    • Demain est un autre jour
Re : Couvre moi de paroles fanées
« Réponse #7 le: 29 oct. 2017, 23h16 »
Merci Mayavril