Auteur Sujet: Cerveau entérique  (Lu 1278 fois)

Hors ligne bleuterre

  • Auteur(e)
  • Messages: 434
  • Auteur
Cerveau entérique
« le: 25 sept. 2017, 21h15 »
Les veines de l'esprit s'expriment
 En coulures sur les draps du silence.
 Ballots de linges incorporés
 Dans les saloperies du fleuve.
 Quotidien des mains de femmes
 Tête courbée sous le croissant lunaire.
 
 L'esprit s'essore à la sueur
 Des chaînes de montage.
 Trois huits debouts
 Decanillant les horloges du sommeil.
 
 L'esprit pépite dans le filon du temps
 Minerai atomique inscrit en runes
 À lire au microscope de la conscience
 À chaparder dans le placard des feignasses.
 
 Voler la clé de toute urgence avant que le sablier du père Fouras ne s'épuise.
 Courir au générique de Fort Boyard avant que les tigres ne soient lâchés.
 Sauve les deniers de ton esprit. Judas n'est pas loin... méfie toi... il te tend sa corde...

Hors ligne Hermanoïde

  • Auteur(e)
  • Messages: 851
  • Auteur
Re : Cerveau entérique
« Réponse #1 le: 26 sept. 2017, 06h12 »
Même si avec tes poèmes j'ai assez souvent besoin du mode d'emploi, j'aime cet univers glauque et envoûtant que tu nous dessines ici.

Une ambiance politico-poétique pour moi, qui sinue dans les méandres écervelés d'une digestion parfois douloureuse et qui trempe - dans la chaleur et l'odeur de ces usines que j'adore - une plume vraiment singulière, qui trempe aussi les draps moites d'une sueur de tâcheron, celui qui pense à la corde pour se pendre, ou pour atteindre l'autre rive où réside la clef, en sautant par dessus les tigres, comme un Tarzan de banlieue.
Et toi... tu reste Jane, jungleuse et jongleuse.
Amen.

Merci Bleuterre.

Hors ligne Purana

  • Auteur(e)
  • Messages: 775
Re : Cerveau entérique
« Réponse #2 le: 26 sept. 2017, 19h09 »

Mon cerveau doit être entérique pour aimer autant ce poème.

Après tout, c'est un texte étrange, chaotique et cauchemardesque. Pour rendre les choses encore pire, il finit avec ce père Fouras et son Fort Boyard que je vois parfois sur TV5 Monde, trop bruyant et, en ce qui me concerne, loin d'être source d'inspiration.
Et pourtant, j'ai adoré lire ce poème, encore et encore.
Oui, c'est une atmosphère très particulière avec des scènes surréalistes et hors du commun.

J'ai particulièrement aimé la première strophe qui ressemble à des fantômes marchant dans un sombre abîme.

Pour moi, c'est un grand bravo !

Hors ligne zebulong

  • Auteur(e)
  • Messages: 415
Re : Cerveau entérique
« Réponse #3 le: 28 sept. 2017, 23h05 »
RoooOh ! Le placard des feignasses !

Hors ligne Mayavril

  • Auteur(e)
  • Messages: 585
  • Bonheur d'écrire et de partager !
Re : Cerveau entérique
« Réponse #4 le: 03 oct. 2017, 02h59 »
Les veines de l'esprit s'expriment: belle image flux continu
 En coulures sur les draps du silence. Quelle puissance faire parler les draps du silence laver et relaver sans jamais les entendre nous dire ce qu'ils entendent et vivent par procuration
 Ballots de linges incorporés Dans les saloperies du fleuve. Oui cette accumulation de saloperies du fleuve pour des salopes qui lavent le linge
Quotidien des mains de femmes Humilité traduite par cette énonciation de toutes ces femmes en activité de service
Tête courbée sous le croissant lunaire. Puissante évocation de la nuit avec ses mystères ceux des femmes en agitation nécessaire


Merci pour cette évocation sur la divinité des femmes