A tout jamais.
Bonjour Invité

A tout jamais.

  • 15 Réponses
  • 1835 Vues
*

Hors ligne seegar

  • 117
A tout jamais.
« le: 01 janv. 2018, 21h57 »
j’entre
en regard

tes lèvres
rouges passion

ivresse

trouble d’un double
d’une vie dédoublée


psaume d’un môme oublié
d’avoir su garder sa sobriété


à l’ombre de ses pas de géants
ses ailes basses et repliées


l’ange déchu se met à parler
du courage des hommes et
se met à pleurer


du haut de ses trois pommes
qu’une flèche a percé


aussi danse - t - il
dans la clarté de tes yeux sombres


A tout jamais.
















*

Hors ligne seegar

  • 117
Re : A tout jamais.
« Réponse #1 le: 16 janv. 2018, 22h13 »
j'aurais bien aimé un petit com..rien qu'un .. mais nan ! rien . pfee flûte !

*

Hors ligne Hermanoïde

  • 910
  • Auteur
Re : A tout jamais.
« Réponse #2 le: 18 janv. 2018, 08h52 »
Ça arrive, Seegar, et c'est frustrant. Merci de nous le dire ainsi sobrement.
Oui, on se désole parfois d'apporter un Graal qui passe inaperçu ; de quoi ruminer sur la cécité de ses camarades !
Oui, il arrive qu'on se mette tout nu, ou qu'on dépose son cœur sur la table sans que personne ne s'en rende compte.

Je crois d'abord que si tu choisissais une police plus petite on aurait davantage l’ensemble du poème sous les yeux et il serait plus facile d'en apprécier le déroulement, les liens, la cohérence et les échos (d'autant que les larges interlignes poussent encore plus le texte hors de l'écran). Enfin, ce n'est que mon opinion, mais pour moi cette présentation ajoute une difficulté de lecture et d'appréhension du texte.

Je n'avais pas commenté également pour une autre raison : je ne suis pas sûr d'avoir vraiment compris le texte, et c'est pourquoi je préfère m'abstenir dans ces cas-là. Je vais pourtant maintenant m'essayer à un bref commentaire, après avoir copié/collé tout cela dans Word pour avoir une meilleure "vision" de l'oeuvre.


Ton texte m'évoque à la fois l'univers de l'Albatros de Baudelaire avec ses ailes de géant et celui de Garcia Marquez, bien qu'il s'agisse chez lui d'un vieillard avec d'énormes ailes d'ange qu'on a enfermé dans un poulailler pour le monter aux foules (Un senor muy viejo con unas alas enormes).
Tu vois donc comment le lecteur peut rapidement dériver bien au-delà des pistes tracées par l'auteur.

J'ai un peu de mal à suivre le fil (mais un poème doit-il avoir un fil ?) car au début l'auteur s'adresse à quelqu'un à la deuxième personne (tes lèvres), deuxième personne que je ne revois plus jamais, puis continue à la troisième personne (un môme, un ange, danse-t-il) pour revenir au "tu" dans le dernier vers. J'ai un peu de mal à associer ce "tu" et ce "il" dont je sens qu'il s'agit du même personnage.

Ceci dit, je ressens aussi dans ce texte la souffrance et l'isolement d'un enfant qu'on ignore et qui pourtant a tant de richesses dans la tête et dans le cœur, peut-être comme l'auteur qui demande un petit coup d'œil, une petite attention.

Je crois que l'orthographe nous impose d'écrire "rouge passion"  même au pluriel. À vérifier.

De même, j'écrirais plutôt "à l'ombre de ses pas de géant".

*

Hors ligne seegar

  • 117
Re : A tout jamais.
« Réponse #3 le: 20 janv. 2018, 05h22 »
merci

*

Hors ligne Purana

  • 803
Re : A tout jamais.
« Réponse #4 le: 21 janv. 2018, 21h23 »

Seegar a écrit :

j'aurais bien aimé un petit com..rien qu'un .. mais nan ! rien . pfee flûte !

Merci Seegar pour cette manifestation franche de ton mécontentement.  
Moi aussi, cela me brise le cœur de voir des textes non commentés.

Je dois admettre que je suis toujours très contente de te voir commenter les textes des autres sachant que tu pourrais écrire tes propres textes à commenter plutôt que de passer ton temps sur des commentaires.  

Si nous passions régulièrement un peu de temps à lire et commenter les textes des autres, l'absence temporaire de quelques commentateurs fidèles ne serait même pas perceptible.  

Je suis d'accord avec chaque mot que notre Hermanoïde a écrit sous ton texte.
Cela m'attriste profondément que tu n'aies absolument pas suivi son précieux conseil, sans expliquer pourquoi tu souhaites avoir des commentaires et sans expliquer la raison pour laquelle tu n'adhères pas aux suggestions qui te sont proposées.

Oui, mon ami, la taille des lettres est très peu invitante et oui, les fautes d'orthographe non corrigées gâchent ton texte.

J'espère que je ne t'ai pas découragé

Ta fan,
Purana

*

Hors ligne Mayavril

  • 622
  • Bonheur d'écrire et de partager !
Re : A tout jamais.
« Réponse #5 le: 22 janv. 2018, 00h17 »
Je cherche à répondre
Seulement parfois je ne comprends pas ce que l'auteur veut me dire
Aussi je reste en bordure
Rapide lecture
Impression d'une émotion d'impatience rageuse par rapport à la vie que tu veux nous rendre compte et partager. est-ce celà? Si oui bravo !

*

Hors ligne seegar

  • 117
Re : A tout jamais.
« Réponse #6 le: 23 janv. 2018, 18h37 »
chaque jour je bosse fort et mon texte un rubis .. con ! tel un don juan aux enfer je suis certains de mes propos jusqu'à ce que le commandeur m'invite a rejoindre la rive , celle de ma prosodie automatique. 
plus prosaïquement j'ai pu constaté qu'il me faudrait beaucoup de temps pour peaufiner mes textes voir les dénaturer de leur pureté initiale . comme un diamant noir brut de decoffrage  qu'on a peur de perdre à trop vouloir le travailler. 
cela dit de temps en temps j'écris des textes plus réfléchis mais suis légèrement têtu . voila voila . merci purana n'hésite pas avec hermanoide pierre de silence tangara et consort a me rappeler souvent à l'ordre. bien à toi seegar.

*

Hors ligne seegar

  • 117
Re : A tout jamais.
« Réponse #7 le: 23 janv. 2018, 19h17 »
incorrigible j'ai pondu une nouvelle bafouille . voila voila.

*

Hors ligne Purana

  • 803
Re : A tout jamais.
« Réponse #8 le: 23 janv. 2018, 23h15 »

[...] plus prosaïquement j'ai pu constaté qu'il me faudrait beaucoup de temps pour peaufiner mes textes voir les dénaturer de leur pureté initiale . comme un diamant noir brut de decoffrage  qu'on a peur de perdre à trop vouloir le travailler 
[...]

La poésie est un diamant que l'on doit tailler avec maîtrise et précision, de sorte que l'on puisse le montrer au monde entier avec fierté : un diamant aux mille facettes dans lequel chacun perçoit sa quote-part de lumière.


Il me semble que tu possèdes un diamant cru impressionnant : la capacité pour décrire tes sentiments d'une façon amusante et engageante.

C'est clair que le talent doit être là et que pour être en mesure d'écrire comme tu le fais, tu as sûrement la capacité de créer de plus beaux poèmes.
Pourtant, il semblerait que les dieux ne t'aient pas encore choisi pour tailler le diamant, en tout cas, pas toujours.
En plus, on pourrait se demander à quoi sert cet entêtement qui t'empêche de corriger des fautes qui n'ont rien à faire avec la pureté de ton texte.

C'est avant tout, la bonne réputation de ce site, libéral mais sérieux, qui me fait te dire tout cela.

Je compte sur ta compréhension.

Purana

*

Hors ligne seegar

  • 117
Re : A tout jamais.
« Réponse #9 le: 25 janv. 2018, 04h34 »
j'ai entendu purana . pour preuve mon nouveau texte.  grosses bises . et tu as toujours l'art et la manière pour toucher les gens sans jamais les blesser . merci pour ça !

*

Hors ligne Mayavril

  • 622
  • Bonheur d'écrire et de partager !
Re : A tout jamais.
« Réponse #10 le: 07 févr. 2018, 20h56 »
Bravo pour ta tenacité, ta sincérité et ta force de diamentaire perspicace

*

Hors ligne seegar

  • 117
Re : A tout jamais.
« Réponse #11 le: 17 févr. 2018, 15h49 »
merci maya. avec du retard . pour ces beaux compliments. seegar.

*

Hors ligne Hermanoïde

  • 910
  • Auteur
Re : A tout jamais.
« Réponse #12 le: 27 févr. 2018, 01h49 »
C'est drôle et c'est bizarre tout ça.

*

Hors ligne seegar

  • 117
Re : A tout jamais.
« Réponse #13 le: 01 mars 2018, 01h18 »
une tornade de commentaires ne peut que m'inviter a poursuivre en tout des cas . je savoure . tu as un peu raison cela dit hermanoide. quel engouement !

*

Hors ligne Hermanoïde

  • 910
  • Auteur
Re : A tout jamais.
« Réponse #14 le: 04 mars 2018, 15h42 »
Non, ce que je voulais dire, Seegar, c'est que tu sollicites des commentaires, ce qui me paraît tout à fait recevable, mais qu'ensuite tu ne tiens compte d'aucune remarque et que de ton côté tu ne commentes presque jamais rien.
Alors, même si le retour d'ascenseur ne saura jamais être ici la règle, je me dis que cette absence de réciprocité, c'est bizarre.

*

Hors ligne seegar

  • 117
Re : A tout jamais.
« Réponse #15 le: 04 mars 2018, 17h10 »
je dis et je redis donc.. j'écris à l'instinct . quitte a me faire des amis.. de temps en temps je prends le temps ... précieux de reformuler mais c'est pitoyable. 
pour finir je ne suis pas doué en commentaire ils seraient contre productifs. chacun sa partie. voila voila.