Le Forgemots

Textes => Poésies => Discussion démarrée par: pierre de silence le 31 oct. 2015, 05h50

Titre: À l'aube du verbe
Posté par: pierre de silence le 31 oct. 2015, 05h50
 
dans la puissance du verbe
j'ai trempé ma solitude

 
entravée de lamentations
j'arrache les mots de ton histoire
les lettres s'écoulent de ma chair
torrents insatiables
jusqu'à s'éteindre à la pointe de la nuit

 
je me suis trempée dans la puissance du Verbe
à l'aube Virginale
Titre: Re : À l'aube du verbe
Posté par: Hermanoïde le 31 oct. 2015, 07h51
Au commencement était le Verbe... et le verbe s'est fait chair (Jean 1,1),
et je sens ici que la Chair redevient le Verbe,
mais je me trompe peut-être.
Titre: Re : À l'aube du verbe
Posté par: bleuterre le 31 oct. 2015, 08h27
la Chair se verbalise...  J'aime beaucoup tes formulations dans ce texte... Merci...
Titre: Re : À l'aube du verbe
Posté par: pierre de silence le 01 nov. 2015, 08h45
Merci à vous 3 d'avoir été sensible aux mots que j'ai choisis pour en forger  un poème où chair et verbe s'unissent - pour le meilleur et pour le pire  ;)