"Arènes sanglantes"
Bonjour Invité

"Arènes sanglantes"

  • 5 Réponses
  • 882 Vues
*

Hors ligne Hermanoïde

  • 840
  • Auteur
"Arènes sanglantes"
« le: 12 févr. 2017, 04h21 »
.

le prédateur et la proie
dans ce cercle de lumière andalouse
Palabras, palabras…
tout en arabesques, en courbes savantes
il laissait la muleta courir l'arène
pour une valse avec le monstre
Palabras, palabras…
La foule exultait à cette géométrie colorée
deux solitudes sur le sable d'avril
Palabras, palabras…
Le rouge brûlait dans les orbites du taureau
le rouge étincelait sur l'habit de lumière
jusqu'à ce que les paillettes se mêlent à la sueur
se mêlent à la peur
jusqu'à ce que les sangs se rencontrent dans un dernier soupir



https://www.youtube.com/watch?v=oLdGY72zguw

https://www.youtube.com/watch?v=3YWpKiQ2S-o

*

Hors ligne bleuterre

  • 517
  • Auteur
Re : "Arènes sanglantes"
« Réponse #1 le: 13 févr. 2017, 10h49 »
L'homme et l'animal sur le même terrain... mais l'un n'a pas choisi d'être là...
très beau rendu, où la fin n'est que le sang.

*

Hors ligne Mayavril

  • 616
  • Bonheur d'écrire et de partager !
Re : "Arènes sanglantes"
« Réponse #2 le: 16 févr. 2017, 23h13 »
Les cents se rencontrent
Le rouge est présent
Bataille bataille
Rapport de force
Écrasement final
Communion des sangs

*

Hors ligne Hermanoïde

  • 840
  • Auteur
Re : "Arènes sanglantes"
« Réponse #3 le: 17 févr. 2017, 07h32 »
Merci Bleuterre, merci Mayavril, pour être descendues dans cette arène, a las cinco de la tarde.

*

Hors ligne Hermanoïde

  • 840
  • Auteur
Re : "Arènes sanglantes"
« Réponse #4 le: 19 févr. 2017, 05h35 »
Oh ! Merci pour ce commentaire qui me va droit au coeur.
Il y a bien longtemps que je n'ai pas vu une corrida, même à la télévision, même sur TVE. Je crois que ce spectacle est désormais banni.
Je ne peux pas dire que je fasse partie des aficionados inconditionnels et je me garderai bien de plaider ici contre ceux qui n'y voient qu'une sanglante barbarie : je sais que les opinions sur la corrida sont définitivement irréconciliables.
Je me souviens seulement que mon père m'assurait avoir vu des aficionados vendre leur matelas pour pouvoir assister à une corrida. Peut-être une sorte de pulsion de vie et de mort qui mérite réflexion.

Merci aussi de rappeler comment Pablo Neruda expliquait qu'il détestait expliquer sa poésie. Oui, je trouve moi aussi que les mots viennent d'abord comme cela, et qu'on peut ensuite trouver du sens, des sens, des évocations à toutes ces images qui nous touchent, qu'on peut aussi se laisser toucher comme par un tableau, par la magie de l'art, de l'artiste qui a su faire vibrer quelque chose en nous, une espèce de communication sacrée qui n'a pas besoin d'être explicitée, décortiquée.  C'est peut-être aussi cela qui se passe lors d'une corrida.

Quant à ce poème vibrant, je crois qu'il est bien plus long que cela et pour moi Pablo Neruda est un des seuls qui arrive ainsi à écrire un long poème qui ne soit pas ennuyeux, n'en déplaise aux aficionados du haïku !


Re : "Arènes sanglantes"
« Réponse #5 le: 21 févr. 2017, 01h14 »
Il faut ajouter une chose, cette qualité de l'art ne vient pas spontanément à l'artiste. La note qui tombe au bon endroit, la phrase sublime ne viennent pas au compositeur ni au poète comme les feuilles viennent aux arbres. Il n'y a pas de spontanéité, c'est un mythe, seulement une recherche acharnée contre le déjà vu et l'insatisfaisant.