Les chats de Cadaques, centre de l'univers
Bonjour Invité

Les chats de Cadaques, centre de l'univers

  • 6 Réponses
  • 1317 Vues
*

Aldébaran

Les chats de Cadaques, centre de l'univers
« le: 08 juin 2017, 17h40 »
Un génie a placé la gare de Perpignan au centre du monde.
C'est donc là un fait incontestable.
Incontestable et bouleversant à l'heure où les rencontres avec d'autres mondes, d'autres humanités, n'a pas encore sonné.

Et le temps passe...

Au rendez-vous de l'altérité, les montres et leurs aiguilles restent désespérément molles, insensibles aux beaux miroirs de télescopes titanesques, d'antennes déployées comme une grand-voile, de satellites scrutateurs de rayonnements primordiaux, et de sondes, paparazzi acharnés de terres étrangères mais sans vie.

Toute une avant-garde des sciences pures et dures mise en échec sur ce plan, même si les exoplanètes se pavanent à foison, mais sans rien promettre.
De l'exoplanète à l'exo-monde, il y a sûrement un pas de géant à franchir !

Le centre du monde pour mon ami le sulfureux génie, c'est un lieu exclusif, unique et définitif qui regroupe deux "qualités" essentielles:

1)  un lieu qui inspire
2)  un lieu où l'être préservé miraculeusement d'un cataclysme, s'épanouit pleinement dans la quintessence de la pensée créatrice


Et si le centre même de l'univers pouvait aussi se situer à moins de 100 kilomètres de la gare de Perpignan ?

Qu'en disent de généreux docteurs qui condescendent à se mettre au niveau du candide ?
« Le début de l’expansion était et est toujours exactement en tout point de l’univers, c’est-à-dire partout. On peut encore détecter la lumière issue du Big-Bang sous la forme d’un rayonnement cosmique appelé « Fond diffus cosmologique« , ce rayonnement remplit l’espace en tout point et se propage dans toutes les directions en même temps à partir de partout. »

Mon ami, le génie qui s'asseyait parfois sur toute réalité au mépris des conventions, aurait apprécié la vision de ces chats de Cadaqués.

                                                                                      (photo de l'auteur: moi, pas le génie...)

Et se serait probablement étonné ou amusé de la relative modestie de sa révélation sur la localisation catalane du centre du monde !

Ces chats paraissent envoyer le plus noir d'entre eux, sans préjugés donc, découvrir ce qui se cache derrière le mur de leur « planque ».

Hors de nos territoires connus, nous rampons aussi pas à pas, nous agrippant comme ces curieux félins pour tenter de nous représenter l'univers, des premiers instants (ou même d'avant le temps), jusqu'à son inexorable expansion.

Ils rencontreront comme nous des murs parfois infranchissables,
Ils entretiendront, comme nous et par la force des choses, une relation particulière à l'invisible.
Les uns se fondant d'instinct dans l'obscurité faute de comprendre, pour survivre, les autres harmonisant des pigments qui illumineront de simples toiles, pour exister , d'autres enfin mesurant, arpentant le cosmos avec la frénétique volonté de tout savoir.

Comme si cela était la condition de la survie: se relier à l'invisible et lui donner un visage.
L'Animal sous forme d'un bruissement,d'une odeur, l'Artiste sous les traits et la douceur d'un visage angélique,
l'Astronome par l'image d'une nébuleuse, d'une étoffe cosmique diffuse.

Ces "multivers" ont chacun leur raison d'être.

C'est l'incommensurable territoire restant à défricher, l'incommensurable mais savante ignorance mise en évidence par chaque nouvelle découverte qui est notre vraie marche en avant.

Un minuscule berceau attendait, de toute éternité, que l'univers s'épanche avec énergie, dans tous les sens, nulle part et partout à la fois.

De cet univers expansionniste, Cadaqués et ses chats peuvent bien être finalement le centre.


Tout comme la gare de Perpignan d'ailleurs!

Re : Les chats de Cadaques, centre de l'univers
« Réponse #1 le: 08 juin 2017, 19h27 »
Merci l'ami des chats, des mots et des diagonales : Bienvenu Aldé !

*

Hors ligne pierre de silence

  • 900
  • Auteur
Re : Les chats de Cadaques, centre de l'univers
« Réponse #2 le: 08 juin 2017, 19h33 »
Quelle belle parabole ? métaphore ? de notre condition humaine, de notre soif de decouvert, d'inconnu etc.
J'aime beaucoup le rapprochement entre les hommes et les chats (un peu Weberien sur les bords mais ... qu'importe lorsque le plaisir de vous lire est là).
Et moi qui suis imprégnée de mythes (pas que grecs) je ne peux qu'être sensible à ce nemeton macro et micro cosmique.

Bienvenu Aldebaran (bien entendu je ne fais aucune allusion à votre pseudo;)) et au plaisir de vous lire à nouveau.

*

Hors ligne pierre de silence

  • 900
  • Auteur
Re : Les chats de Cadaques, centre de l'univers
« Réponse #3 le: 08 juin 2017, 19h34 »
Zebulong tu m'as grillée !!! J'ai failli ne pas pouvoir publier ma réponse. Heureusement que tu veilles au bon fonctionnement du site.:D

*

Aldébaran

Re : Les chats de Cadaques, centre de l'univers
« Réponse #4 le: 09 juin 2017, 21h03 »
Bonsoir les amis,

Et oui monsieur Zébulong, je crains parfois que mes diagonales de fou ne me mettent en échec au regard de ceux qui n'aiment que le plus court chemin entre deux points ;), quand bien même l'espace est courbe!

C'est vrai Pierre de silence, j'affectionne l'image, la métaphore, la parabole, l'allégorie, et... les artistes ( hors normes comme le roi de Cadaqués qui lui aussi aimait les chats). Astronome amateur et tout aussi amoureux des ciels que des cieux, je rejoins un penseur croyant qui dit que les images de l'univers (cf celles du télescope spatial "Hubble") sont comme des visions allégoriques de l'Invisible.
Coquin que je suis, je citais notamment celle-ci :

....les "piliers de la création"


@mitiés et au plaisir de vous lire.

*

Hors ligne Hermanoïde

  • 840
  • Auteur
Re : Les chats de Cadaques, centre de l'univers
« Réponse #5 le: 11 juin 2017, 09h47 »
J'ai toujours senti que cette fameuse évocation de la Gare de Perpignan par le Moustachu de Cadaques était une éminente invitation à penser que le Centre de l'Univers se trouve partout dans l'invisible dont tu parles, dans le coucher du soleil et dans le cadran de ma montre qui n'est pas molle, dans le camion qui passe et dans l'épée de Roland, dans les fractales des cristaux de neige et sur les murs de briques tagués d'insultes.
Et c'est dans Ce centre de tout que, finalement, réside l'âme de la poésie.

Un truc, génial il est vrai, dont Avida Dolares n'a pas manqué de faire tout son miel.

Merci, Aldébaran, pour ce message qui remet toutes les pendules à l'heure, au milieu du champ des possibles !

*

Aldébaran

Re : Les chats de Cadaques, centre de l'univers
« Réponse #6 le: 11 juin 2017, 19h14 »
Cela m'a aussi paru comme une évidence quand ces chats de Cadaqués ont cherché à franchir ce mur, au terme d'une une scénographie digne d'un tableau du Maître!
Alors que je faisais la photo, je me suis dit: " ces chats sont des poètes, il regarde du côté de Perpignan pour lui rappeler qu'eux aussi sont un centre, et pas n'importe lequel, celui de l'Univers! Il est bon que les artistes rappellent à la Science qu'eux aussi détiennent les clés de l'univers même si ça ne se voit pas.

@mitiés