Infini: par quel bout le prendre?
Bonjour Invité

Infini: par quel bout le prendre?

  • 4 Réponses
  • 140 Vues
Infini: par quel bout le prendre?
« le: 18 mai 2018, 16h49 »
Mot étrangement clôturé par deux lettres identiques, « I », deux balises dérisoires qui prétendent circonscrire en leur cœur la  fin , pour un horizon qui pourtant n’en comporte pas.
Ce mot n’est donc pas un « terme » comme les autres.
De beaux esprits feraient à juste titre remarquer que clôturer un champ si vaste, avec ces seuls poteaux, relève d’une entreprise que la géométrie réfuterait de toute façon !
Tout au plus pourrait-on dresser un mur, mais ce qui existe derrière ce rempart restera un mystère.
Comment imaginer cet infini inconcevable par essence à nos esprits, trop limités, bridés depuis le berceau par leur course contre le temps?
Au bout de cette épreuve, simplement la vie, arriver à destination, c'est connaître l'inévitable échéance, pour tous.
« Ici, tout commence et tout se finit » semble dire ce mot source de bien des vertiges et nausées.
Et les lettres complices de ce dieu irréductible et éternel semblent poser ainsi des points sur les « I » à nos illusions, nos existences marquées du sceau d’un point final.
Un univers éternel le sera toujours sans nous, dans une expansion sans limites ou une contraction, son expiration ou son inspiration.

Ce souffle-là n’est de toute façon pas à notre échelle.
Depuis 15 milliards d’années, un visible étonnant et mouvant se donne à voir, comme une insignifiante fuite de temps et d’espace surgis de nulle part.

Si peut-être, c’est seulement le vide qui est le liant invisible de cet univers qui s’épanche, et non une hypothétique matière noire, cet état initial supposé ne souffrirait donc pas de l’absence des poussières saupoudrées à l’infini et qui le constituent.
Après être retourné à la poussière, ce qui n’est pas rien, l’homme risque tout au plus de retourner au vide.

C’est une sorte de vie éternelle.

*

Hors ligne Hermanoïde

  • 910
  • Auteur
Re : Infini: par quel bout le prendre?
« Réponse #1 le: 18 mai 2018, 21h52 »
Bravo ! 
Je viens de lire une sorte de quête existentielle vraiment bien tournée qui n'est pas très très longue, même pas vers la fin, contrairement à ce qu'on me dit de l'éternité !
Tu sais, il n'y a pas de commencement ni de fin : le temps est circulaire,on le sait bien, ce qui ne reste d'ailleurs pas moins angoissant. ???

*

Hors ligne Purana

  • 803
Re : Infini: par quel bout le prendre?
« Réponse #2 le: 19 mai 2018, 00h01 »

Je suis très impressionnée par la qualité de ce texte.


Le début, avec ce seul mot "infini" et cette "fin" avec ces deux "I"s comme points de repères, sont amusants et surprenants.

L'écriture rythmique est très poétique et agit comme un magnifique moyen de transmettre le fond philosophique plutôt compliqué.

L'introduction, l'hypothèse et l'argumentation sont introduites avec une telle puissance de persuasion que l’on ne peut qu’accepter la conclusion finale.

Mille bravo !

*

Hors ligne pierre de silence

  • 908
  • Auteur
Re : Infini: par quel bout le prendre?
« Réponse #3 le: 21 mai 2018, 22h30 »
Belle "divagation" philosophique sur la lettre le sens et l'éternité.

Re : Infini: par quel bout le prendre?
« Réponse #4 le: 25 mai 2018, 18h20 »
Merci infiniment à tous pour vos commentaires et mille pardons de n'avoir pas répondu plus tôt ( je me fiais, bêtement, à mes notifications" mail" et que j'avais probablement désactivées! :o

Vos expressions m'encouragent à reprendre un peu le mauvais traitement que j'inflige  aux Belles Lettres.

Pour fréquenter, ainsi que je l'ai déjà évoqué, un forum d'astronomie, je constate qu'à certains égards ( de l'Est ou du Nord...c'est plus fort que moi...:() la philosophie, les écrivains, ont parfois sur des domaines scientifiques, des fulgurances, des intuitions confirmées par la Science toujours en marche.

 Tant que l'on aura le temps d'en parler, on aura l'Eternité avec nous....et devant nous?

Amitiés