Ballade de l'ennui au pays de l'abondance et de l'indifférence
Bonjour Invité

Ballade de l'ennui au pays de l'abondance et de l'indifférence

  • 0 Réponses
  • 1253 Vues
*

Hors ligne Mayavril

  • 616
  • Bonheur d'écrire et de partager !
Chaque jour que Dieu lui donne généreusement  passe lentement. Elle s'ennuie énormément.
Autrefois elle s'ennuyait tellement avec l'homme avec qui elle vivait qu'elle avait un dimanche décidé de le quitter.
Elle avait associé ennui avec la présence de l'homme qui l'avait aimée et qui s'était détaché petit à petit au bénéfice d'une toute autre.
Aujourd'hui que devait-elle quitter pour retrouver le goût de la vie?
Qui lui donnerai la réponse?
D'où pouvait-elle venir?
Quitter sa ville et toutes les connaissances accumulées comme un capital de bien-être?
Quitter sa manière d'occuper ses jours?
 Trouver d'autres activités et lesquelles?

Elle hausse les épaules et souffle en écoutant un chacha cubain à la radio de la salle de séjour .
De bons souvenirs s'attachent à cette musique.
Les  soirées dansantes arrosées de rhum blanc à gogo avec des glaçons chaque soir après le travail des champs.

Elle se pousse dans le questionnement.
Partir vers plus d'intensité de vivre...Elle cherche...Elle a perdu Bernard Marie et ses pamphlets sur l'économie.
Cela la nourrissait d'humour pour chaque semaine après sa lecture de Charlie Hebdo.
Chaque jour elle voit les barques qui versent dans la Méditerranée envoyant par le fond leurs passagers et s'attriste de cet événement qui se reproduit.

L'ennui s'étend comme une lèpre de chez elle dans les couloirs de l'immeuble dans l'ascenseur dans les rues dans le bus.
Une sale maladie l'ennui ! Pas de médicament connu !
"Laissez passer laissez faire" la devise libérale appliquée à l'ennui certes et qui en l’occurrence n'apporte pas de réponse à l'ennui.
Ce n'est pas une marchandise. L'ennui n'a pas de prix. À qui l'offrir ? Elle ne vaut rien puisque l'on ne peut l'échanger.