Kedulac | Episode 4 | [Heroic Fantasy]
Bonjour Invité

Kedulac | Episode 4 | [Heroic Fantasy]

  • 0 Réponses
  • 42 Vues
Kedulac | Episode 4 | [Heroic Fantasy]
« le: 05 sept. 2019, 20h20 »
Un mois plus tard, dans une grande maison de la capitale des Humains, Joana.

Safilista est dans la cuisine en train de découper un chou en plein de petits morceaux à l'aide d'un couteau. Soudainement, elle sent une main caresser le bas de son dos, suivi d'un souffle dans ses cheveux blonds.

Sigwyn : "Ma balle Safilista, cela fait maintenant un mois que tu vis avec moi dans cette belle maison. Tu n'as même pas essayé de t'enfuir ne serait-ce une fois. Dois-je en déduire que tu es tombée amoureuse de moi ?"

Safilista, se retournant vers lui : " Vire tes sales pattes de mon corps ! Ecoute Sigwyn, tu m'as promis le pouvoir et le prestige et cela m'a interpelé, je ne peux le cacher. Alors qu'en est-il ?"

Sigwyn, souriant : "Hmm... Tu es directe. Et bien figure-toi que j'ai pu parler au Général de guerre hier, et il a accepté ma proposition. Il m'intègre dans l'une des armées à l'occasion de la prochaine croisade, et si je brille sur le champ de bataille, ce qui tu t'en doutes, arrivera, alors il réfléchira attentivement sur mon cas. Ce n'est qu'un début certes, mais c'en est un."

Safilista, se remettant à cuisiner : "Quant à moi, j'ai été engagé à la garde de la capitale. Je ne sais pas encore dans quel lieu précis je devrai effectuer mes patrouilles, mais cela n'a pas d'importance, on a besoin d'argent car tu as dépensé la quasi-totalité de tout ce que tu as volé à Kedulac, dans cette maison beaucoup trop grande et épuisante à entretenir."

Sigwyn, ricanant : "Tiens ! En parlant de ce Kedulac, tu savais qu'il ressentais quelque chose pour toi ? Ca me fait rire à chaque fois que j'y pense."

Safilista : "Tsss... T'es vraiment qu'un gosse. Je me demande ce qu'il devient depuis, ce pauvre Kedulac..."


Au même moment, dans un manoir de la forêt la plus lugubre de ces terres, une armure de chevalier noir animée par une étrange magie, est à genou devant un lit, où est allongé un corps méconnaissable.

Armure animée, d'une voix fantomatique : "Flanders ! Puissiez-vous vous rétablir dans les plus brefs délais, tout le monde ici a besoin de vous !"

La porte de la chambre s'ouvre, en grinçant de manière insupportable.

Homme mystérieux : "Ah, je te cherchais. Encore à prier le retour de notre cher Flanders, je te comprends, mais tu as oublié qu'il est l'heure de notre duel quotidien. Fais-vite, grand gaillard ! Je t'attends devant le manoir."

Armure animée : "Excusez-moi, Baron Skel. J'arrive tout de suite."

L'armure animée ramasse son épée, toute aussi grande et sombre qu'elle, et retrouve l'homme mystérieux devant le manoir. Il se mettent face à face et effectuent des pas en arrière jusqu'à être séparés d'une dizaine de mètres. L'armure animée se met en posture de combat agressive, serrant son épée à deux mains, alors que le Baron Skul, qui lui combat avec une hallebarde, semble se tenir dans une posture bien moins sérieuse.

Baron Skul : "Je t'attends, étonne-moi !"

L'armure animée est pris dans une course folle et est prête à donner un coup fatal dès que possible. Elle arrive au contact de son adversaire et son épée frappe dans un grand choc d'acier la hampe toute aussi dure, de la halebarde. Le baron semble bien plus agile et à l'aise, et met fin à cet échange tranchant et mortel en sautant rapidement vers la droite. Il tourne autour de l'armure, tout en lui assenant des coups rapides avec le fer de hache de son arme. L'armure semble désemparée car malgré la puissance déployée dans ses attaques, aucunes ne touchent. Cependant, les attaques du Baron Skul ne semblent pas l'affecter, en raison de sa solidité. En effet, ce combat semble inégal car il semble sans nul doutes que le baron tomberait s'il se verrait toucher par un tel coup d'épée. Toujours est-il qu'en ce moment même, le Baron Skul se joue d'elle.
L'armure comprend qu'elle doit changer de tactique. Une idée lui vient à l'esprit et elle se sert d'un coup d'épée raté pour prendre de l'élan et tournoyer avec son épée, les bras tendus. En deux secondes, l'armure animée ressemble à une vraie toupie mortelle. Le baron, ne s'attendant pas à ce changement de tactique, n'ayant pas vu l'élan pris par l'armure pour effectuer ce geste tournoyant, effectue un bond arrière in-extremis vers l'extérieur pour ne plus être à la portée de son opposant. C'est lorsqu'il est en sûreté qu'une petite mèche de cheveux lui tombe devant les yeux, qu'il l'attrape avec sa main droite. Il brandit cette main en l'air avec la mèche brune qui dépasse et se met à crier, en direction de l'armure, toujours tournoyante n'ayant pas compris la situation.

Baron Skul : "Arrête de tournoyer, crétin ! Regarde ce qu'il y a dans ma main ! Flanders, si tu m'entends, tu peux être fier de ta création ! Elle vient pour la première fois de réussir à me toucher, en me ôtant d'une mèche ! Bravo, tu as progressé, Kedulac !"