4-Dialogue avec Matelote -Château de porcelaine
Bonjour Invité

4-Dialogue avec Matelote -Château de porcelaine

  • 6 Réponses
  • 171 Vues
*

Hors ligne Purana

  • 803

- Qu'est-ce qui se passe Purana ? Pourquoi as-tu arrêté de commenter ?


- Apparemment, tu n'as pas lu ce que j'ai annoncé : ces derniers temps, je suis un peu trop occupée.

- Être un peu trop occupée, ne t'a jamais empêché de commenter nos textes.

- Nos textes ? Tu ne publies même plus de petits poèmes sur le Coin du Feu.

- C'est parce que l'inspiration ne m'arrive qu'en mots isolés.
Au moment où je regarde un pseudo ou un texte, un seul mot me vient à l'esprit et rien d'autre.


- Mais, ma chère Matelote, c'est un cadeau qui t'arrive là ! Une sorte de jeu en solo avec des mots.
Alors, si je prononce maintenant un mot, tu auras l'écho d'un autre mot dans la tête ; c'est ça ?

- Oui, c'est ça. C'est pourquoi mes textes ne sont pas suffisamment longs pour être publiés.

- Hmm ... et si je disais Le Forgemots ?

- Belle au bois dormant.

- Mais je compte quatre mots. Sourire.

- Pour moi, c'est un seul mot puisqu'ils me viennent comme une sorte d'adresse URL bien qu'il y ait une majuscule par çi par là. Il faut lire "BelleAuBoisDormant".

- D'accord, on continue. Chat dans l'arbre
- DanseDeJoie

- Vacances de printemps
- Méditation

- Mayavril
- ProsePoétiqueEnColonnesD'humainsSansHumanité

- Prose poétique
- ColonnesPoétiquesEnProse

- Purana
- ChâteauDePorcelaine

- Zebulog
- LeMastodonte

- Commentaire poétique
- Épouvantail

- Bleuterre
- LibertéSansFrontières

- Tanagra
- Fidélité

- Loki.
- CouteauÉmousséCourtois

- Essai
- PresqueDeLaSagesse

- Tryphon
- SagesseSilencieuse

- Itteranum
- AlorsCertesFinalementChaîneDeMotsDonc

- Harmanoïde
- L'hommeQuiAttend

- Seegar
- ChenilleAffamée

- Ybstag
- JeNeReviensPlus

- Donaldo
- VoieDeDécollage

- Dilahk
- Cauchemar

- Pierre de Silence
- PigeonDeLaPaix

- D'accord, Matelote, tu as gagné. Je donne ma langue au chat.
Maintenant, mets tous tes mots dans une rangée et tu auras une prose poétique ; ou bien mets les en colonnes pour avoir un poème. Ajoute un mot sage ici et là et voilà un essai. Il te suffit de permettre aux personnages de bouger afin d'en faire une courte nouvelle et même la mise en scène d'une tragi-comédie.


Je vous aime toutes et tous, la vie est belle !
25/2/2018

Purana

*

Hors ligne Hermanoïde

  • 907
  • Auteur
Re : 4-Dialogue avec Matelote -Château de porcelaine
« Réponse #1 le: 25 févr. 2018, 19h39 »
Waouh ! Magnifique ! J'adore !

Cela me rappelle un peu le trombinoscope final de Labuse (ou je me trouvais caricaturé en Karl Lagerfeld avec un chat dans les bras !)
Ah ! Si je savais ce que j'attends ! :)

*

Hors ligne Itteranum

  • 521
  • "Qui ne se bat pour l'Amour le voit passer"
Re : 4-Dialogue avec Matelote -Château de porcelaine
« Réponse #2 le: 25 févr. 2018, 21h12 »
J'aime vraiment beaucoup, "Ha que ça fait du bien ajouterais-je même .... ;)


"AlorsCertesFinalementChaîneDeMotsDonc" Et ça, transmets-lui stp Purana : Quel belle suite marine de mécanique affirmée en professionalisme guerrier de fort, bon, et agréable allant. Bref un grand Merci, à lui tramsmettre stp donc ... On doit juste encore une fois ici, désenliser le De Gaulle, entré dans l'Escaut, de nouveau de part un matelot, et par erreur ... Celui-ci voulait seiner vers Paris en un élan de Roissygnol ... Ce n'est pas grave, hein donc m'enfin donc ... C'est juste JM qui commediasse l'arte parfois un peu trop parfois... Peu importe neanmoins ... Car M'enfin ... Soit ... M'enfin ...

*

Hors ligne bleuterre

  • 433
  • Auteur
Re : 4-Dialogue avec Matelote -Château de porcelaine
« Réponse #3 le: 25 févr. 2018, 22h30 »
Très beau, Purana, ce dialogue intérieur, ces émotions et ressentis sublimés dans ce texte. Ces petits portraits aussi, très justes.
Cette forme en dialogue, avec une grande liberté de ton, à la fois tripal et raffiné. Non classable dans un genre littéraire particulier. Cela me conduit dans différentes directions, celle du questionnement par rapport à l'inspiration poétique, d'où vient-elle ? Comment se nourrit-elle des autres ?
Celle de ce qui peut se publier ou non ? Que s'autorise-t-on en fin de compte à publier, à communiquer à d'autres, même si la forme n'est pas encore précise, aboutie ? Enfin la dimension projective de soi dans ses propres textes et ce que renvoient les autres au moment où l'on publie, ou alors dans la lecture de ce qui est publié, sans oublier la dimention interprétative, liée aussi à la forme.
Le ton est très juste, les mots choisis avec une belle portée métaphorique.

Merci de nous offrir cela aussi !

Re : 4-Dialogue avec Matelote -Château de porcelaine
« Réponse #4 le: 26 févr. 2018, 05h35 »
Purana / château de porcelaine, oui, et tigre d'appartement, aussi ça marche !

Merci Purana, génial texte

*

Hors ligne Hermanoïde

  • 907
  • Auteur
Re : 4-Dialogue avec Matelote -Château de porcelaine
« Réponse #5 le: 26 févr. 2018, 09h06 »
P.S. et si "L'ennui naquit un jour de l'uniformité" (Antoine Houdart de la Motte), on n'est pas près de s'ennuyer dans cette engeance !

*

Hors ligne Purana

  • 803
Re : 4-Dialogue avec Matelote -Château de porcelaine
« Réponse #6 le: 26 févr. 2018, 22h58 »

Un homme qui attend est quelqu'un qui ne se hâte jamais parce qu'il croit qu'il est récompensé par son dieu par une vie éternelle. Souvent il attend sans se demander pourquoi, pour quoi, pour qui.

Alors, Hermano, s'il te plaît, ne te pose plus cette question qui ne sert qu'à ruiner l'image spéciale que j'ai de toi. ;D
Merci pour ton commentaire bienveillant.

En revanche, je remercie Itteranum pour son commentaire qui laisse son portrait intact. ;)

Bleuterre, cela me rend humble de constater combien ce texte a évoqué de pensées en toi.
Merci pour ton commentaire détaillé. :)

Quant à ton commentaire, PB, je suis fascinée par ta capacité à exprimer en quelques mots et de manière si précise l'image que tu t'es forgée de moi. :-[
Qui a dit que l'on a besoin d'écrire de longs commentaires pour esquisser les résultats de ses observations et analyses ? 
Je ne peux que dire bravo et merci !


Bien que la diversité puisse conduire à davantage d'idées novatrices et originales, cela perd de son charme quand elle tend vers un changement extrême de l'image globale de l'ensemble.
La bienveillante diversité initiale est ensuite dégradée et tend vers l'uniformité d'un état statique de la contention et de la désunion.

Lors de sa création, chaque communauté définit un certain nombre de normes et de valeurs à respecter par tous.

C'est ainsi que les dieux ont créé des sites d'écriture différents : ceux qui ressemblent à des états policiers et d'autres qui se livrent à la débauche.
La majorité des sites se trouvent toutefois entre les deux extrêmes.
Il n'y a rien de pire que de se sentir submergé par le sentiment suffocant d'être emprisonné par des règles trop sévères ou d'être entouré par un libertinage total.
Une liberté (auto)disciplinée est le seul moyen d'éviter de perdre à jamais cette position initiale qui est diverse, harmonieuse et vivante.

Depuis la naissance d'Internet, l'envie d'être lu n'est plus soumise au jugement impitoyable des éditeurs.
La réponse à la question "Qu'est-ce qui peut se publier ou non" est devenue bêtement simple : "Publie ce que tu veux".
C'est ce "souhait" des membres d'un site totalement libéré qui peut changer la réputation d'un site. C'est l'(auto)discipline qui détermine une réputation raisonnablement "diverse, harmonieuse et vivante".