La fin des poètes
Bonjour Invité

La fin des poètes

  • 4 Réponses
  • 1681 Vues
*

Hors ligne Hermanoïde

  • 840
  • Auteur
La fin des poètes
« le: 18 nov. 2016, 11h50 »
.

Un Allemand, un Grec et un Congolais, deux femmes aussi, tous mes aïeux, mes aïeux en rang d'oignons.
Tous attendaient qu'on me porte en terre.

Silencieux, sombres, ils restaient là, debout sous les cyprès, dignement.
Même mes sœurs prodiges m'escortaient jusque dans ce grand hiver.

J'arrivai en triomphe, costume noir, allongé dans un Bedford climatisé.
Près de moi, mes deux pistolets à crosse de nacre, finement ciselés.


Le poète était prêt pour les vers.

Re : La fin des poètes
« Réponse #1 le: 19 nov. 2016, 00h48 »
Ce n'est pas la première fois que tu meures. Pas de chœur ni de procession cette fois, juste Ennio Morricone jouant "il était une fois six pieds sous terre" !

*

Hors ligne Hermanoïde

  • 840
  • Auteur
Re : La fin des poètes
« Réponse #2 le: 19 nov. 2016, 07h42 »
Ah ! Ah ! Bien vu !
Je trouve en effet que le thème devient bien récurrent ! ;D

*

Hors ligne pierre de silence

  • 1008
  • Auteur
Re : La fin des poètes
« Réponse #3 le: 29 nov. 2016, 08h58 »
Entre le poète et la mort il n'y a que la différence des vers.
Je reconnais en toi l’amuseur des mots Hermanoïde. La poésie ne serait-elle qu' un pré texte avant d'aller dévorer les pissenlits que les vers démangent ?

*

axium

Re : La fin des poètes
« Réponse #4 le: 22 mars 2017, 14h27 »
      Si je puis me permettre humanoïde pourquoi ne pas ajouter du orange ça égaillerait le tableau