Aux couche-tôt
Bonjour Invité

Aux couche-tôt

  • 1 Réponses
  • 1459 Vues
*

Hors ligne Hermanoïde

  • 840
  • Auteur
Aux couche-tôt
« le: 14 mai 2016, 10h13 »
Longtemps, je me suis couché avec les poules. Parfois, à peine la télé éteinte, mes quinquets se fermaient tellement fissa que j’avais même pas le temps de dire : « J'en écrase. »

Et, une demi-plombe après, j'avais derrière la tête qu’il était temps de roupiller et ça m’ouvrait les lampions ; je voulais larguer la télécommande que je croyais avoir encore dans la paluche et baisser le rideau ; en roupillant j’avais pas arrêté de gamberger sur la daube que je venais de gober à la télé, mais cette gamberge avait viré un peu louche ; on aurait dit que c'était moi qui faisait tout dans le film : la bagnole, la zique qui déchire, la bourre qu'ils se tiraient, les deux Condés.

J'hallucinais encore un poil quand j'ouvrais les quinquets ; ça me mettait pas en vrac mais ça plombait mes chasses comme des volets de geôle et ça les empêchait d'imprimer que la télé était plus allumée.

Et puis j'y entravais plus que dalle, comme après une ou deux doses quand tu crois que t'étais le copain du petit Jésus ; la daube à la télé j'y pensais plus, je pouvais y revenir ou pas ; aussi sec je récupérais la vista et j’étais scotché de me retrouver dans le black-out, cool et tranquille pour mes quinquets, mais peut-être encore plus pour ma tronche, qui y pigeait rien à tout ça, que dalle, comme un truc vraiment glauque.
 
Je me demandais quelle heure y pouvait être ; j’entendais siffler des trains, plus ou moins loin, comme le chant d’un piaf dans une forêt et, jusqu'à perpète,  je flashais sur une rase campagne toute vide, là où les marauds se grouillent pour pas rater le train ; et ces deux rails il va les imprimer pour toujours tellement qu'il est excité par ces nouveaux rades, par ces manières pas nettes, par cette drôle de jactance et ces despedidas sous la loupiote à sa mère qui lui collent encore au cul la nuit quand tout le monde a fermé sa gueule, par la douce qui l'attend au bercail.



http://proust-personnages.fr/?page_id=4859
et merci à http://www.languefrancaise.net/

*

Hors ligne Tryphon3D

  • 235
  • Auteur
Re : Aux couche-tôt
« Réponse #1 le: 19 mai 2016, 13h41 »
Belle réinterprétation ! Enfin, si je puis dire... :)