"Du sapio thqi en ses aventures ... Et les dangers qui les balisent ..."
Bonjour Invité

"Du sapio thqi en ses aventures ... Et les dangers qui les balisent ..."

  • 3 Réponses
  • 700 Vues
*

Hors ligne Itteranum

  • 508
  • "Qui ne se bat pour l'Amour le voit passer"
"Du sapio thqi en ses aventures ... Et les dangers qui les balisent ..."

Dissertation :

- " Elle est toujours dans une citadelle bien sûr et elle a un Dragon ...
Forcément c'est une princesse qui se respecte ...
Le naïf (ou le jeune écervelé) oublie souvent que le Dragon c'est elle ...
On peut être un ange alors, certes...
Mais le dragon est capricieux on risque fort le destin d’Icare ...

L'ange n'ayant pas de sexe, il est suspect :
Il est alors pour le Dragon fort gouttu également...
Bref un faut un guerrier...
Pardon ... Un Chevalier ; j'ai dis un Chevalier ...
(en en armure c'est mieux) ...
Apte donc à terrasser ce qui n'est souvent qu'une timidité parano de thqi ...
(A savoir que la Princesse ne sait pas (quand elle le veut) qu'elle est le Dragon ...
Elle qui est si gentille et si innocente ...)
Pourquoi une citadelle ?
Le thqi de tradition respecte Confucius et la citadelle est en haut d'une montagne tout simplement, c'est un élément incontournable donc ...
Il y a le Dragon, le pont levis (actionné par un "roulement" de chaînes) et bien sûr le donjon
(Vous croyez quand même pas que ça va être si facile ...) ...
Et soyons réaliste, il arrive au Chevalier aussi, passé le pont levis, qu'il réalise qu'il attaque un moulin a vent ...
Les aléas du métier ...
Le destin du Chevalier errant thqi étant tout aussi complexe que celui de la Princesse Rolls Royces ...
Soit ...
Il convient donc d'aborder le donjon avec une diplomatie épreinte d'une délicatesse en conscience du mépris donné au serrurier.
En effet et en son intention de crochetage, il fait de la Princesse une banale gueuse ordinaire :
Le Dragon (oublié par l'imbécile) se régalera donc de ses chairs bien sûr...

La serrure est complexe, la porte blindée, le Dragon feule à coté ...
Et les cris de détresse de la Princesse en haut ne sont souvent qu’appât pour celui-ci ...
C'est un moment délicat ...

L'envie du guerrier (et plus du Chevalier) de mettre le feu à celui-ci et de repartir à l'aventure est certaine ...
(Le PN lui, si il est arrivé jusque là pensera à la mise à sac ... ) de vieux réflexes de profession ...

Et donc : On ne cochette pas une serrure avec une rose,
on n'enfonce pas la porte avec un bélier,
on ne ne creuse pas une galerie sous celle-ci ...

On frappe à la porte tout simplement ... "

Écrit dans le cadre d'un groupe "douance" ...
Ce avec une sereine et louable intention envers une fort complexe mais fort surprenante châtelaine ...
;)

très drôle, merci

*

Hors ligne Itteranum

  • 508
  • "Qui ne se bat pour l'Amour le voit passer"
Merci à toi ...

*

Hors ligne Itteranum

  • 508
  • "Qui ne se bat pour l'Amour le voit passer"
Effectivement ... La "forme" est liée au contexte de départ ... L'emploi fréquent du "donc" donc, est volontaire, plaçant le personage en une certaine "bonhommie ..." de circonstance...
 Et donc (zut alors) c'est l'un de mes textes qui mérite le mieux la catégorie "autres" ...
Merci du passage ... ;)